Blobfish Killer

Les marseillais nous jouent une belle farce avec cette étrange pochette rose et cet horrible poisson grimaçant. Vos oreilles vont saigner à l’écoute de ce concentré de violence et de gros son. Petit chef d’œuvre à déguster dans modération !

Seul regret : pourquoi ne pas avoir proposé un disque complet ? On ne s’ennuie pas une seconde. Les morceaux sont très différents « Erotic Palace » a ce quelque chose d’entêtant et de metallique qui pourrait presque faire penser à du Down.

« Party Hard », pour sa part, me fait penser à du Pantera croisé avec du Bukowski. Son très très lourd, rythmique endiablé et guitare ultra carrée. Pourtant, les cartes sont rebattues avec « Never Again » faussement de bon humeur qui nous entraine dans un refrain au tapis de double grosse caisse venant nous aplatir le crâne directement sur le sol. Pas de chichis, ce disque va droit au but : le plaisir. Assurément le combo s’amuse et maîtrise parfaitement son propos.

La production résolument moderne et l’excellente voix de Bleu me fait dire qu’un album pourrait bien voir le jour très vite et bien sur, de bons concerts en perspective.  À vous procurer d’urgence. On appréciera le message déposé à l’arrière de la pochette…

About Anthony

:-)

Check Also

Best of… you ! #2

Vous êtes nombreux à vouloir découvrir, comme tout amateur de musique, de nouvelles pépites. Coups …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.