Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Jessica Lea Mayfield

Jessica Lea Mayfield

Make my Head Sing

Label: ATO Records

INIDIE-ROCK - Troisième album pour la jeune artiste américaine. Entre rock minimal et teintes pop, Jessica Lea Mayfield poursuit son aventure musicale et visuelle.

Jeune auteure-compositrice, Jessica Lea Mayfield est née en 1989 dans une famille de musiciens de l'Ohio qui jouait du bluegrass et était régulièrement sur les routes. A onze ans déjà elle compose ses chansons et joue de la guitare. Elle cite souvent Dave Grohl comme principale influence et faisait des reprises des Foo Fighters avec son frère. Précoce, c'est à 15 ans qu'elle fabrique son 1er EP dans sa chambre, ce qui lui permettra d'être repérée par Dan Auerbach des Black Keys et de pouvoir faire son « debut album » en 2008 (WITH BLASPHEMY SO HEARTFELT). TELL ME sortira en 2011 puis, cette année, MAKE MY HEAD SING.

Résolument grunge et minimaliste, l'atmosphère de cet opus se veut surprenante par le côté aérien de la voix planante sur fond de guitare plutôt sale… Relativement répétitif, il est un hommage assumé aux influences de J.L. Mayfield !

"Oblivious", le premier titre, est lent, lourd, avec des riffs dans le genre doom et une batterie simpliste qui donnent un effet captivant ! D'autres morceaux comme "Pure Stuff" ou "Unknow Big Secret" sont dans la même veine… Plus rapide, "I Wanna Love You" tourne comme une ballade folk dont les paroles répétitives tournent en ritournelle. Avec "Standing In The Sun" ou "Do I Have The Time", on se retrouve dans la new-wave, c'est plutôt « dépassé » mais clairement un clin d'oeil à un style qui a marqué toute une génération… On reconnait un côté « Cat Power » sur "Party Drugs".

"Anything You Want" au riff de guitare ludique sonne comme une démo 4 pistes ; J.L. Mayfield insiste encore sur la simplicité… Très grunge, "No Fun", rappellera des souvenirs à ceux qui ont vécu leur adolescence dans les 90's. Court mais sympa ! "Seein' Starz", plus pop, termine en douceur cet album.

En conclusion, l'exercice de style est réussi : c'est cool, épuré et efficace mais pas sûr que le cd tourne en boucle longtemps…


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page