Etonnant de voir à quel point les disques dansants ont toujours été considérés comme futiles par l'« Intelligentsia rock », comme si s'adresser au corps avant de s'adresser à l'esprit était une tare congénitale. Et moi-même je l'avoue, ayant acheté cet album en mars sur la foi du sensationnel single "Walking on a Dream", je l'avais trouvé éminemment sympathique mais pas d'une importance capitale. Et puis au fur et à mesure que les mois passent et que je suis de plus en plus déçu par la production musicale faiblarde de cette année 2009, je m'aperçois que ce CD est, de très loin, celui vers lequel je reviens le plus souvent.

Empire of the Sun

Etonnant de voir à quel point les disques dansants ont toujours été considérés comme futiles par l’« Intelligentsia rock », comme si s’adresser au corps avant de s’adresser à l’esprit était une tare congénitale. Et moi-même je l’avoue, ayant acheté cet album en mars sur la foi du sensationnel single “Walking on a Dream”, je l’avais trouvé éminemment sympathique mais pas d’une importance capitale. Et puis au fur et à mesure que les mois passent et que je suis de plus en plus déçu par la production musicale faiblarde de cette année 2009, je m’aperçois que ce CD est, de très loin, celui vers lequel je reviens le plus souvent.

Déjà, tout groupe capable de sortir sur un même disque deux bombes électro-pop aussi imparables que “Walking on a Dream” et “We Are the People” ne saurait être balayé d’un simple revers de la main. Réussir à coller deux refrains mélancoliques au milieu de deux chansons par ailleurs plutôt sautillantes et joyeuses, c’est déjà balèze, mais le faire d’une manière aussi intelligente, avec juste ce qu’il faut de falsettos, de chœurs angéliques et de chantilly électro, là vraiment c’est extraordinaire. « Walking on a Dream » et “We Are the People” sont pour l’instant de très loin les deux singles pop de l’année, et au fond du fond de l’horizon, je ne vois pour l’instant toujours pas qui pourrait faire mieux.

Mais il n’y a pas que ces deux singles sur le disque. Dans le genre pop songs malignes et géniales, “Standing on the Shore” et “Half Mast” ne sont pas mal non plus. Il y a également quelques trucs plus purement électro (“Swordfish Hotkiss Night”), d’autres qui sont un peu planants (“Country”, “The World”), ou une ballade typiquement 60’s arrangée à la sauce des années 2000 (“Without You”). Evidemment, l’album (comme celui de MGMT) est un peu inégal, et (comme celui de MGMT), sa première partie est largement supérieure à sa seconde. Mais l’essentiel n’est pas là.

L’essentiel c’est que les Empire of the Sun sont ce que ne sont pas 99% des groupes rock des années 2000 : visuels, glamour, colorés, fun, modernes, kitsch, intelligents. Comme trop peu de formations actuelles, les Empire of the Sun ont un univers propre. Par leurs pochettes de disques sublimement kitsch. Par leurs looks improbables d’indiens futuristes. Par leurs clips merveilleux, toujours à la limite de l’esthétisme et du bon goût. Et par leurs chansons tellement actuelles bien entendu. Au niveau de leurs compositions, de leurs visuels et de leurs clips, ces gens essaient des choses, d’ailleurs pas forcément toujours réussies, mais que plus personne n’ose depuis très, très longtemps. Et c’est cela qui fait leur géniale singularité au milieu du rock tellement conformiste, révérencieux et frileux des années 2000. On peut parfaitement les trouver outranciers et « too much », mais au moins ils sont quelque chose, ce qui nous change de tous ces groupes anglais sans âme ni identité aux tristes looks de corbeaux qui débitent d’une voix monocorde leurs morceaux indigents.

Et puis très franchement, c’est peut-être là le plus important, dans 20 ans, quand on parlera du son de 2009, qui peut croire une seule seconde que l’on citera Animal Collective, Maxïmo Park, Pete(r) Doherty ou Grizzly Bear, tous ces chouchous de la critique branchouille actuelle ? Non franchement il faut être raisonnable : pour l’instant (et à d’autres de me faire mentir d’ici décembre) LE SON de 2009 c’est Empire of the Sun, le groupe qui fait danser les filles…

About Anthony

:-)

Check Also

Johnny Mafia : il n’y a pas que du bon pinard en Bourgogne.

GARAGE – Quand les prémices de ce nouvel album sont arrivés jusqu’à nos oreilles, le …

One comment

  1. GENIAL L’ALBUM!!!
    Y’a comme ce mélange de Modern Talking, Mad Max, Star Wars, Du Steven Spielberg, L’histoire sans fin, La fôret d’Emeraude, Labyrinth, Dune, Krull, La montagne sacrée, Les maîtres de l’univers, Les Goonies, Saint Seiya, Cosmocats, Disney, Bee Gees, Abba, Fleetwood Mac, David Bowie, Prince, L’époque Peace & Love ( 60’s et 70’s ), The Police, Duran Duran, Supertramp, Tears for Fears, Mike Oldfield, Beach Boys, le mexique, l’australie, l’asie et la californie……

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.