dimanche , 23 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » The Animen

The Animen

Hi !

Label: Autoproduction / Irascible

INDIE-ROCK – Derrière ce grand sourire et ces belles gencives, se cache une petite pépite helvétique qui n’attend qu’à décoller et conquérir le monde avec son rock indé rappelant les meilleurs groupes du moment s’inspirant de leurs aînés.

Vous les avez sans doute entendus il y a quelques jours sur Couleur 3, The Animen était le groupe de la semaine pour la sortie de leur premier album HI ! Les mecs de Carouge peuvent se targuer d’avoir sorti un petit bijou d’album intemporel pour qui s’intéresse au rock garage et bluesy fortement influencé par les rock stars de l’époque. Dans la fiche promotionnelle du groupe on peut lire qu’il y a des influences allant d’Otis Redding jusqu’aux Sonics en passant par Two Gallants. C’est vrai que l’entame du disque avec "Harder Than Stone" nous plonge dans une autre époque et cette touche soul-blues peut nous faire penser à Otis Redding et bien d’autres. Avec ce premier titre, on attaque le slow, prêt à emballer les meufs, mais lorsqu’on est sur le point de conclure, le rock, le vrai, vient à la charge. A l’écoute du disque dans son entier, la première personne à qui j’ai pensé est Pete Doherty. Je trouve qu’il y a du rock anglais comme le faisait si bien The Libertines et certaines intonations vocales de Theo Wyser m’ont rappelées ce brave Peter (Not A Single Time, Portrait of An Artist). Saluons d’ailleurs la performance vocale, car ce grain assez unique permet sans doute à l’album d’avoir un véritable fil rouge. Mais malgré ces influences différentes et sans se focaliser sur la voix, l’album dans son ensemble est très cohérent et déborde de maturité. Il n’y a pas de chichis, The Animen joue un rock simple, parfois rockabilly, qui va à l’essentiel et qui se permet de balancer des mélodies efficaces. On se plonge parfois dans une époque révolue (Another Grey Crime, Harder Than Stone), tout en gardant un soupçon de modernité et de fraicheur. Impressionnant les garçons.

 

 

Le groupe va à coup sûr passer près de chez vous pour des concerts, alors profitez d’aller les voir avant qu’ils deviennent des rock stars planétaires. Ce n’est pas possible autrement, il faut avoir un cœur de pierre pour ne pas être touché par la musique des genevois. L’année est à peine commencée, que l’on tient déjà notre révélation 2013…

 


2 commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page