vendredi , 22 octobre 2021

Amaranthe, la plus belle plante du rock

POWER METAL – Quelques mois avant la sortie de son sixième album studio intitulé « Manifest », AMARANTHE nous donnait un aperçu de son nouveau projet avec le clip post-apocalyptique « Do Or Die » mettant en vedette Angela Gossow (ex-ARCH ENEMY). Un single qui aborde le thème du changement climatique, une anticipation du sort réservé à l’humanité. Ce clip a été le premier d’une longue série (six au total). Jamais le groupe n’avait réalisé autant de vidéogrammes pour un seul album !

« Manifest » a été enregistré en pleine crise sanitaire. Malgré la situation exceptionnelle, et en comparaison avec d’autres musiciens, les Suédois disent avoir été épargnés puisqu’ils ont eu l’occasion de faire une dernière tournée partagée avec SABATON et APOCALYPTICA début 2020, juste avant le début de la pandémie. Quelques jours avant la fermeture des frontières suédoises, le groupe a eu le temps de se rendre au Danemark afin d’entrer en studio. Deux mois productifs qui leur ont permis d’enregistrer les douze titres composés.

En apparence, pas de réel changement dans le style musical qui reste très éclectique. En détail, on peut tout de même remarquer des tonalités plus basses que sur les précédents albums. Choix artistique qui permet à Elize Ryd d’explorer sa voix plus grave, notamment sur « Make It Better ». On peut également noter une répartition plus équilibrée des voix entre la soprane et le second chanteur, Nils Molin (DYNAZTY), ce qui n’était pas toujours le cas auparavant. La voix de ce dernier s’inscrit davantage dans le power metal mais finit par convaincre après deux albums. En revanche, le screamer Henrik Englund se fait plus discret. On soulignera tout de même son incroyable débit sur les couplets de « Scream My Name » et « BOOM!1 ».

AMARANTHE essaye une nouvelle fois l’orchestral avec « Crystalline » après une première tentative avec « Endlessly » sur « Maximalism ». Cette unique ballade plait moins que les très intenses « Burn With Me », « True », « Limitless », « Unified ». Mais ce titre permet à Nils d’exposer pleinement sa voix en atteignant les aigus d’Elise !

Le point culminant de « Manifest » est sans doute le duo avec Noora Louhimo (BATTLE BEAST) sur « Strong ». Deux voix très différentes mais qui n’ont aucun mal à s’harmoniser. L’album se termine sur « Do Or Die » dans une version 100% masculine avec Nils et Henrik, en opposition à la vidéo dans laquelle Elize et Angela sont mises à l’honneur.

Les thèmes de l’album varient entre réalité et dystopie. La situation sanitaire actuelle est également mentionnée à travers la chanson « Viral » sans pour autant prédominer. Le résultat de ces changements est plutôt satisfaisant. Des guitares plus en avant et des parties électroniques plus en retrait rendent l’album plus heavy et sombre que son prédécesseur « Helix ».

Le groupe considère « Manifest » comme le plus mature de toute sa discographie. Il s’agit donc d’un franc succès pour AMARANTHE. Le nombre d’écoutes mensuelles sur Spotify est là pour le certifier. Nous avons hâte de les retrouver sur nos scènes européennes !

About Sébastien Rohe

Check Also

Johnny Mafia : il n’y a pas que du bon pinard en Bourgogne.

GARAGE – Quand les prémices de ce nouvel album sont arrivés jusqu’à nos oreilles, le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.