vendredi , 16 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » AC/DC

AC/DC

Live at River Plate

Label: Columbia / Sony Music

HARD-ROCK – Un album live d’AC/DC juste avant les fêtes, en voilà une idée qu’elle est bonne. Enfin, surtout pour les fans de toujours qui achètent tous les albums ou comme cadeau à offrir à son neveu de 15 ans qui commence à s’intéresser au rock et aux filles. Pour le reste, cet album n’apportera pas grand chose de plus, si ce n’est une ligne supplémentaire à la longue discographie du groupe.

Ne croyez pas qu’on snobe AC/DC, au contraire, on est plutôt bon client du groupe. Mais comprenez-nous, on ne va pas non plus crier « au génie » pour un live qui n’est pas une surprise en soi. C’est vrai que ça fait 20 ans (une génération !!) qu’ils n’ont plus ressorti d’album live, par conséquent la démarche est tout à fait honorable et justifiée. AC/DC ne peut décemment pas sortir plus de live pour une simple et bonne raison. Depuis des lustres, ils font des tournées best-of et les set-list sont très semblables d’une tournée à l’autre. Ils commencent le concert par la 1ère chanson du dernier album et ensuite ils enchainent avec les gros succès que tout le monde attend. Ils placent encore un ou deux nouveaux titres par-ci, par là, mais rien de plus. C’est une grande différence avec des groupes comme Iron Maiden qui jouent les ¾ (et parfois plus) de leur dernier opus en live. Ils se permettent par contre de sortir presque chaque fois un album live entre les albums studio… Mais revenons à nos moutons australiens et à ce LIVE AT RIVER PLATE.

A la base, LIVE AT RIVER PLATE est un DVD sorti en mai 2011. La version CD arrive que maintenant, mais se justifie complétement dans la discographie du groupe et n’est que le 3ème album live du groupe en 40 ans de carrière. L’album débute donc avec "Rock n’roll Train" (1er titre de BLACK ICE, 2008) avant d’enchainer avec du lourd et de l’ultra efficace, on vous passe les titres, vous les connaissez tous. Sur le premier disque, la surprise pourrait venir de "Shot Down in Flames", un vieux morceau de HIGHWAY TO HELL qui n’est pas des plus connus. "Hell Ain’t a Bad Place to Be" fait aussi plaisir, un bon vieux titre de 1977 qui ne nous rajeunit pas. "Big Jack" et "Black Ice" nous prouve qu’on est bien dans la tournée qui suit BLACK ICE.

 

 

Sur le deuxième disque, il n’y a qu’un titre de BLACK ICE (War Machine) et le reste ce n’est que des tubes (on ne les nomme toujours pas). Allez, citons aussi la mini surprise avec "Dog Eat Dog", un titre lui aussi de 1977, provenant de l’album LET THERE BE ROCK. Le concert se termine avec "For Those About To Rock (We Salute You)", ce qui est normal, ne changeons surtout rien, le public pourrait être déçu. Si vous avez le LIVE de 1992 comportant 14 titres, vous retrouverez 11 de ces 14 titres 20 ans plus tard. Vous comprendrez pourquoi nous ne nous sommes pas emballés plus que ça pour la sortie de ce live. Néanmoins, c’est toujours cool d’écouter AC/DC, alors si vous avez un neveu de 15 ans qui n’est pas encore trop con, ni pourri par la soupe qu’il voit sur les chaînes musicales, ce double album est un beau cadeau de Noël.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page