dimanche , 22 octobre 2017
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Un air, deux familles

Un air, deux familles


Le 27 Janvier 2017, L'Elysée Montmartre, Paris (FR)

LIVE REPORT - Ils ont 15 ans, mais n’ont pas pris une ride. Ils sont joyeux, festifs, attendrissant. Ils ont un air de famille. Est-ce vraiment la peine de les présenter ? Il n’a pas fallu grande chose pour que les Ogres de Barback et les Hurlements d’Léo se découvrent des univers identiques et décident en 2002 de faire une tournée ensemble sous le célèbre nom Un Air Deux Familles et reprennent les répertoires de chacun et quelques reprises.

Entrée en fanfare sur la scène sur le célèbre titre "Mootari". La salle de L'Elysée Montmartre possède une scène assez grande mais il faut en loger du monde. Du côté des Ogres ils sont 4 alors que les Hurlements sont 8, mais ça n’empêche pas FredoKebous et Juju de sauter dans tous les sens sur le célèbre titre "Jojo", repris par un public en feu. "Mesdames et messieurs, on ne fait pas de chichi, ce soir on est sous le chapiteau Latchodrome" nous indique Fredo. C'est le chapiteau sous lequel les 2 groupes se sont unis pour Un Air Deux Familles en 2001. En passant les portes de l’Élysée Montmartre, on est entré dans une machine à voyager dans le temps. 

Le temps de taper la bise à Arno Futur venu profiter du show, on arrive déjà "Au café des jours heureux". Fredo se déchaîne sur sa guitare et le rythme augmente jusqu’à voir un pogo se déclencher au milieu de la fosse. À peine 20 minutes de show que la famille nous comble de bonheur, nous fait sauter, danser. Ça c’est de l’énergie que l’on adore voir en concert ! Les cuivres sont puissantes et font vibrer le public. Au fil des chansons, le duo Fredo et Kebous dégage une très grande complicité. 

En plus de l’énergie, la famille nous fait participer, et on chante plus fort qu’eux. Encore plus sur "Grand-mère". On en prend plein les oreilles et c’est la fête ! À 11 sur scènes, c’est une sacré performance musicale avec l’enchaînement d’une reprise de la Mano Negra. 

"C’est donnant donnant ce genre de concert. On est déjà trempé. Pas vous ?", nous demande Kebous. "En tout cas merci à tous de vous êtes manifesté. On est très content de vous retrouver sur ce projet", ému que le public ait répondu présent au retour de la famille. On reprend notre souffle avec quelques chansons douces dont "Avril et Toi" avec Melissmel

Selon KebousJojo, à l'accordéon, est un "jukebox naturel".  Il nous improvise "Tainted Love", "Ma Benz" de NTM, puis "Léo" des VRP, enfin "Les hommes que j’aime" de La Rue Ketanou. Et surprise, les 3 compères de la rue ket’ entrent sur la scène. Et voici non pas un air deux familles mais un air trois familles. "Les cigales"  et "Les mots" résonnent sous le Latchodrome de l’Élysée Montmartre. 

 

Alice Burguière, de la fratrie des Ogres de Barback nous offre une belle performance de theremin. Cet instrument un peu futuriste à l'air si compliqué à maîtriser que je ne peux que tirer mon chapeau.  

La famille ne s'attendait pas à un tel engouement en proposant 5 dates, qui se sont remplies très rapidement jusqu'à être toutes à guichets fermés. Alors ils se sont remis en question : ressortir le vieux disque et refaire des concerts c'est déjà bien. Puis, ils se sont dits qu'un nouveau titre spécialement pour le retour était une bonne idée qui serait très bien accueillie. Voici donc le moment de découvrir "Une idée passe", très rythmée, parfaite avec l'ambiance dans la salle.  

Plus on s'approche de la fin du concert et moins on entend les paroles. Ce soir, c'est le bordel et on est aussi venu pour ça, danser, sauter, chanter et partager des ondes positives avec les artistes. Tellement d'énergie que la plupart des bières collent maintenant sous nos pied. Est-ce une référence pour avoir passer une excellente soirée ? Peut-être, sûrement même ! Et pour bien finir ces retrouvailles, "Rue de Panam" résonne, chanté par un public endiablé. Il n' y a plus que de la joie dans Paris. 

 

Un petit rappel avec Arno Futur qui monte sur scène pour accompagner sur le célèbre titre "Salut à toi" . La voix particulière d'Arno, chanteur des Sales Majestés, donne une dimension encore plus punk à la chanson. Et pour finir ce spectacle en beauté, la famille descend dans la fosse en mode bandas pour entonner "Léo" des VRP avec un mégaphone, un peu comme la version que l'on retrouve après "Rue de panam" sur l'album RUE DU TEMPS. 

Je peux aller me coucher heureuse et décontractée. L'énergie était tellement intense que ce concert peut remplacer ma séance de sport hebdomadaire.

Setlist :

Mootari
Jojo
Mytho
Rue Du Temps
Le Café des Jours Heureux
Grand Mère
La Ventura (Mano Negra)
La Malle En Mai
Starimost
Avril et Toi
La Piave
Les Cigales (de et avec La Rue Ketanou)
Les Mots (de et avec La Rue Ketanou)
Pages de Ma Vie
Quand tu Seras
Une Idée Passée
La Gare de Caen
Pas du Gateau (Mano Solo)
La Ruelle
Rue De Panam
Rappels:
Cirrhose
Ticket pour le KO
Salut à Toi


Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page