samedi , 24 février 2024

Loka

Après leur premier album en 2006, Loka présente PASSING PLACE avec toutes leurs influences allant du jazz à la musique classique, puis imposant du psychédélique très années 60’s. Tout l’album va crescendo comme l’illustre le titre "As The Tower Falls". L’idée de créer les deux morceaux "Entrance" (mélange de Soul, Funk et Jazz) et "Exit" (sublime morceau) est particulièrement brillante. J’ai découvert un groupe attachant tout en noirceur légère, hanté par des voix et des interludes originaux qui laissent pantois. C’est dans l’originalité que le groupe est le meilleur. Ils peuvent passer du tempo jazz (As The Tower Falls) à un hommage aux thèmes musicaux dans le cinéma des années 60’s (The Tower), en passant par une ballade universelle comme "The Art Of Burning Bridges". "Sam Star" laisse un sentiment étrange peu aisé à exprimer, alors que la  beauté surgit sur "The Beauty In Darkness" avec la voix suave de Lido Pimienta, soutenue par un brin d’électro.

 

 

Mais le joyau de cet album est sans aucun doute "Attrition Exposed". La complainte de Lido Pimienta sur la rupture est juste et sans ajout inutile. "Mirror Image Opposite" renforce le côté psychédélique jazz de cette composition et "Exit" clôt le débat sur l’atmosphère sombre mais posée de l’opus. Malgré toutes ses qualités indéniables, Loka ne m’a pas vraiment accroché. J’ai aimé certains titres mais je n’irai pas jusqu’à écouter cet album en boucle. Néanmoins, les efforts sont louables et, plus d’un appréciera ce groupe.

Il est à souligner également qu’ils sont divins en live. A suivre donc…

 

About Author

Check Also

Saxon – Hell, Fire And Damnation

Si le samedi 29 juin 2024, Saxon se produira en tête d’affiche de la Mainstage 2 du Hellfest, alors il …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *