mercredi , 14 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Lady Lamb

Lady Lamb

After

Label: BB Island / Mom + Pop Music

INDIE-ROCK – Voilà le genre d’album qu’on est heureux de découvrir. Il suffit d’écouter les 10 premières secondes du premier titre pour savoir que ça va nous plaire. Cela vous est-il déjà arrivé ? Non ? Ben… écoutez ce disque de Lady Lamb !

Lady Lamb ou Lady Lamb the Beekeeper, Aly Spaltro de son vrai nom, est une jeune chanteuse américaine qui a déjà une bonne expérience. Après avoir sorti elle-même une ribambelle d’albums et d’EP elle sort un « vrai » premier disque en 2013, RIPELY PINE, qui n’a pas fait parler de lui plus que ça, mais qui a pourtant été apprécié par les fins connaisseurs et découvreurs de talents.

Cet été est arrivé le fameux deuxième album, AFTER, qui commence déjà à affoler les amateurs de bonne musique « indé ». C’est vrai que quelque chose se dégage de cette voix puissante et sincère (Sunday Shoes, Violet Clementine). Quelque chose se dégage de ces airs qui restent en tête (Vena  Cava, Heretic), quelque chose se dégage tout court lorsqu’on écoute Lady Lamb. On sent qu’on est dans le juste. Elle peut parfois s’approcher de la folk musique (Sunday Shoes), elle peut aussi avoir des titres plus complexes et contemporains (Spat out Spit) avec des touches d’électro. C’est très finement construit et amené. Parfois surprenant, comme cette grosse basse sur "Penny Licks" qui mène le bal, mais elle retombe toujours sur ses pattes, cette féline. Et derrière tout ça, on sent cette attitude rock qui lui colle aux baskets (Batter). La grande classe…

Si vous avez apprécié Courtney Barnett en début d’année, il y a de fortes chances que Lady Lamb vous plaise tout autant.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page