dimanche , 23 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Interviews » Cage The Elephant

Cage The Elephant

En Interview

INTERVIEW - Rencontre avec les mecs les plus cool du Kentucky.

Aujourd’hui, à Rock en Seine, rencontre avec Jared Champion et Daniel Tichenor alias « Titch » pour une interview après leur live sur la Main Stage du festival.

Salut Jared & Titch, bon désolé, je flippe un peu c’est ma première interview.
Jared : Pas de problèmes mec, on est peut être les gens les plus tolérants que tu vas voir ici, t’en fait pas, « take it easy man ».

Vous êtes actuellement en tournée en Europe, et aujourd’hui à Paris. Combien de fois avez-vous joué en France ?

On est venus 5 fois ici, on a fait quelques petits shows à gauche à droite. Et c’est notre deuxième passage ici à Rock en seine, la dernière c’était y’a 3 ans.

Est ce que le public français vous a manqué ?

Carrément, de plus il y a eu ce changement de programmation aujourd’hui. On était programmé sur une autre scène, finalement on a joué sur la Main Stage 1h plus tôt. On ne savait pas si les fans allaient se montrer. Ils étaient là, pleins d’énergie, c’était un plaisir.

Pour ceux qui ne vous connaissent pas encore ici, cela fait combien de temps que vous jouez ensemble ? Et quelle est l’histoire du groupe ?

Ca fait maintenant 8 ans et demi que Cage the Elephant existe. A la formation de notre « Crew », nous sommes partis à Londres. Et c’est vraiment là que tout à commencer. Tout le cycle d’enregistrement de notre premier album a été fait là-bas. Puis au bout de 2 ans, on est retourné aux états unis et on a continué notre travail sur le deuxième album puis le 3eme encore 2 ans après.

En ce qui concerne la période « Perfect Confusion » (première formation de 3 des membres du groupe), vous aviez besoin de faire grandir le groupe ? Le faire évoluer ?

Titch : [Rires] Celle-là est pour Jared.

Jared : Oui, Perfect Confusion c’était la formation d’avant CTE. Le chanteur, son frère et moi-même avons créé Perfect Confusion. Ça nous a permis de tourner un peu, et de faire des expériences de Studio. Puis on a rencontré les autres membres, et on a décidé de faire évoluer tout ça autour d’un autre groupe. Ca ne pouvait pas être une continuité de Perfect Confusion. Alors on a créé CTE, et on a tout recommencé, « Fresh Start » !

Quelles sont vos principales inspirations ?

Titch : Pour moi, c’est Stevie Wonder, pas l’ombre d’un doute. Il capture tout, il exprime le mieux la musique, ses mélodies etc. C’est grâce à son bassiste que j’ai appris le plus de trucs sur mon instrument. Puis les classiques bien surs, the Beatles, le Blues…

Jared : Oui carrément, les classiques Old school de blues, Blind Lemon Jefferson, Lightnin’ Hopkins, tous ces gars.

Il y à cette histoire avec Dave Grohl, qui a remplacé Jared pendant quelques shows, alors qu’il était à l’hôpital. Qu’est-ce que ça te fait (Jared) de savoir que le seul capable de te remplacer n’est personne d’autre que Dave Grohl (batteur de Nirvana, et Frontman de Foo Fighters) ?
[Rires] 

Jared : Le reste du groupe à adorer cette expérience, moi j’étais à l’hôpital avec mon appendicite explosée, alors je n’en ai pas profité autant.

Titch : Pour nous, sur scène, on est là à balancer notre son. Puis je me retourne, et c’est Dave Fuckin’ Grohl qui est à la batterie ! Une expérience unique : « a once in a lifetime experience ».

Est-ce que c’est un de vos amis ?

Jared : Depuis ce moment-là oui. C’est un pote, on joue ensemble si on en a l’occasion.
Et puis il est tellement sympa, c’est vraiment un gars bien, quand j’ai été malade il s’est tout de suite proposé pour jouer. Il est vraiment cool.

Vous avez tourné avec pas mal de gros groupe du Rock actuels, comme Muse, Foo Fighters, et dernièrement The Black Keys et Queens of the Stone Age. Vous avez vécus des grands moments avec ces gars ? Vous avez appris beaucoup ?

Jared : Oui je pense qu’on apprend toujours des groupes avec qui on partage l’affiche. Qu’ils soient grands ou petits. Tu sais, sans changer fondamentalement ce qu’on est sur scène, de voir les autres groupes faire leurs trucs ça donne des idées, ils ont tous des bons trucs. En plus c’est nos idoles. Ils inspirent un tas de gens, et on en fait partis.

Titch : En fait, quand on se lance sur une grande scène, faut se débrouiller pour assurer. Avoir la chance de faire un bout de route avec eux, et les voir évoluer sur scène, forcément ça nous inspire.

La pluie s’invite à cette interview en extérieur, alors je sors mon parapluie et nous finirons cette discussion resserrés sous l’intimité de ce parapluie.

Votre meilleur souvenir de concert ?

Titch & Jared : Chicago Blues Festival, le plus gros concert qu’on ait fait !

Le pire ?

Titch : Le pire ? Je dirai les premiers concerts peut-être. A notre arrivée à Londres. On a fait des live devants 6 à 8 personnes. C’était l’autre groupe qui nous regardait, puis à leur tour on les regardait. Y’a pas de « pire » souvenir en fait, c’était le début quoi.

Est-ce que “Ain’t no rest for the wicked” qui fait partis de la bande son du Jeu video Borderlands vous a aidé à promouvoir le groupe ?

Jared : Oh Borderlands, ouais. Ce jeu vidéo s’est vendus entre 5 et 10 millions de copies, les mecs qui ont fait Borderlands, Gearbox, ont fait le clip d’ouverture avec « Ain’t no rest for the wicked ». Le jeu vidéo est un des meilleurs vecteurs de culture aujourd’hui. Des références de cinémas, de musique se passent avec ça. Alors oui, c’est clair que ça nous a beaucoup aidé.

Où est-ce que vous vous voyez dans 10 ans ?

Jared : Dans un avion avec du Caviar et des Nanas partout, en direction de notre prochain show, et des Tour Bus individuels [Rires].

Titch : Mais non ! Il déconne là ! Tant qu’on fait ça, c’est super. Si dans 10 ans je peux toujours prendre ma basse, arriver sur scène et partager notre musique, ce sera super. C’est vraiment une chance de faire ce qu’on fait, on espère que ça va durer.

Quel CD vous prendriez dans votre tombe ?

Titch : Heu … the Beatles, Sergt Pepper’s, je le prendrai sur mon cœur, comme ça.

Jared : Je prendrai Led Zeppelin 3 …. Ou …  ( 1 seul !!). Lightnin Hopkins, ou Led Zeppelin 1 … ( 1 seul !!!). Ben de toute façons on s’ra mort, alors à quoi bon !

Votre Bière ou boisson préférée ?

Ah, même si en France il y a des vrais bonnes bières de caractères; ce sera une bière de là ou on vient, du Kentucky, qui s’appelle Kentucky Ale – « Best beer ever » !

Travail en cours sur un nouvel album ?
L’année prochaine oui.

Ca sera la dernière question : Vos 3 premiers albums ont un son et des inspirations très larges et éclectiques, du Classic Rock, au Punk, en passant par le blues et les riffs Funky. Comment définiriez-vous le son typique du groupe ?

Jared : Je dirai Rock N Roll avant tout. Après nos inspirations et nos envies changent à chaque fois. Mais c’est du Rock n Roll.

Titch : C’est vrais, on sait jamais ce que sera la prochaine idée, peut-être de la funk, avec des bouts de Rock typique. On est tout ça en fait.

Ok les gars, je vous remercie. Bon courage pour la fin de votre tour.

Merci.



Cage The Elephant au festival Rock en Seine 2014

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page