Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Zurich Open Air 2012 – Samedi

Zurich Open Air 2012 – Samedi

Samedi

Zurich Open Air, Zurich (CH), samedi 25 août 2012

REVIEW - De la pluie d'accord, mais aussi une pluie d'artistes ce samedi au Zurich Open Air Festival avec Tindersticks, Boy, Mogwai, Bloc Party et Kraftwerk!

 

Au Zurich Open Air Festival, les concerts débutent tôt, très tôt. C'est donc à midi que Goodbye Fairbanks a commencé devant 50 personnes à tout casser. Et si l'intention est louable de laisser une place aux groupes suisses, ça ne doit pas être facile de jouer face au vide. Un peu plus tard, mais toujours bien trop tôt, c'est les Anglais de Tindersticks qui distillaient leur musique douce et planante. Difficile de goûter à la subtilité de leur musique mais leur prestation donne clairement envie de les retrouver, sur album ou sur scène.

Un peu plus tard, on retrouve Boy sur la grande scène. Et Valseka, la chanteuse est à la fois ravie et nerveuse de chanter dans sa ville natale pour la dernière date de leur tournée en Suisse. Les deux jeunes femmes et leurs musiciens assurent pourtant un sens faute. Elles occupent l'espace et leurs titres réchauffent l'atmosphère. Avec un seul album, presque toutes les chansons y passent. Le public les applaudit chaleureusement et il est difficile de distinguer quelle chanson les séduit le plus. Mention spéciale pour "Boris" avec sa mélodie entrainante et le jeu complice de Valeska et Sonja.

 

 

Les nuages s'amoncèlent au-dessus de la White Stage prélude à l'arrivée de Mogwai et de leurs mélodies teintées de spleen. Les décibels à fond portent les lignes de basses et de guitare sur lesquelles se construisent les petits bijoux quasi instrumentaux du groupe écossais. Malheureusement des trombes de pluie s'abattent et noircissent l'ambiance déjà rendue grise par les compositions des écossais.

 

 

"Nous ne laisserons pas la pluie nous abattre!" Kele Okereke, le charismatique chanteur de Bloc Party avertissait la foule d'imperméables et de parapluies devant lui que ça serait chaud sur la Blue Stage. Et le quartet anglais était vraiment à bloc. Sautillant en T-shirt, ils ont mélangé leurs titres les plus connus ("Hunting for Witches", "One More Chance") avec quelques nouveautés de leur dernier opus FOUR, sorti il y a quelques jours. Aussi bien "Octopus" que "Kettling" ou "Team A" ont convaincu le public et l'ont rassuré: énergique sur scène et avec des titres bien punchy, Bloc Party est bel et bien de retour!

 

 

Orbital ou encore SBTRKT permettait d'attendre LE show de la soirée: Kraftwerk. Le mythique groupe allemand a offert un véritable spectacle son et lumières! Car les pionniers de la musique électronique ont choisi d'innover et de présenter un show en 3D. Lunettes sur le nez, la foule a dansé comme des robots sur les morceaux au son minimal et répétitif qui en a influencé plus d'un.

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page