Wicked

Avec Hanni El Khatib, The Black Keys, ou encore Royal Blood comme points cardinaux, le rock garage savoureux de Wicked sait trouver son chemin et faire secouer notre tête comme il se doit. "Crawling Back", premier titre de l’EP, nous prends sur un riff bégayant, plein de fuzz et avec une bonne reverbe évocatrice de ce son Garage très réussi.

"You Can Die", second groove bien solide accélère le tempo et fait monter les tours par minutes si vous écoutez ça en voiture… vous êtes prévenus. Plus de place est donnée au timbre de la voix de Robin qui égraine tranquillement ses couplets sur "Everyday". Titre qui change la cadence en alourdissant les arrangements et le son de la gratte. Les réponses de guitare électrique en fin de phrasé sur le chant sont très bien arrangées et participent à cette ambiance bien … Wicked !

L’ambiance se pose doucement sur "Back In Town", la tension augmente généreusement, alors que les grilles s’enchainent. Jusqu’à un énorme solo de gratte dans une explosion de fuzz qui suit un dernier couplet en climax très explicite. "Colors", reprend de la vitesse et nous balance son riff en plein visage.

Fin de cet EP, et on est déjà sûr d’en redemander avec "Be Your Slave", encore un déchainement de sons groovy et puissants qui font secouer la tête, et comme d’hab avec un EP réussi, 6 titres, ce n’est pas encore assez ! On en redemande déjà.

L’expérience live vaut certainement le coup, et dès la première occasion il sera de mise d’aller confirmer tout ça côté public avec une bière (ou plus) dans la main. Après cet EP très réussi, on sent que Wicked se met sur les bons rails pour la suite. Suite qu’on leur souhaite Rock N Roll !

T'en veux plus ?? Vla le clip

Check Also

Meshuggah est (in)Immutable

TRASH METAL – Meshuggah produit peu mais de la qualité. Carré comme un emballage Ikea, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.