dimanche , 23 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Venyce

Venyce

Missing Persons

Green XS


Deuxième EP du groupe français. C’est dommage, après 20 minutes ça s’arrête. Allez les gars, c’est pour bientôt un album complet?

 

Peut-être, avez-vous eu la chance de voir Venyce lors de leur mini tournée helvétique ? Rappelez-vous, fin novembre-début décembre 2009, ils étaient de passage par l’Usine de Genève, par le Bleu Lézard de Lausanne et ils ont encore joué à Neuch et à Nyon. Ca ne vous dit rien ? Dommage, vous êtes passé à côté d’un chouette concert.

Pour vous rattraper, il est toujours possible d’acquérir leur dernier EP, MISSING PERSONS. Six titres qui résument bien l’énergie et le rock psyché parfois un peu fou de Venyce.

 

Venyce est un jeune groupe de rock français, provenant même de la banlieue parisienne. Et oui, on fait aussi du rock en banlieue. D’ailleurs de plus en plus de formations banlieusardes éclosent suite au succès de leurs aînés. Venyce suit les traces de Stuck In The Sound et revendiquent fièrement l’influence du quatuor parisien.

 

 

 

Ce deuxième EP fait suite à un premier (forcément…), THE WAIT sorti en 2007, qui n’avait pas été très médiatisé, mais qui était plus que prometteur. Le quintette est donc de retour avec six nouveaux titres fort intéressants, aux atmosphères variées. “Missing Person”, qui à un « S » près était le titre éponyme de l’EP ouvre le bal. Un titre qui comme souvent chez Venyce commence de manière assez calme, mais qui est entrecoupé de passages très vifs et énervés. Le final se termine en apothéose, une belle montée en puissance. On retrouve ce genre de construction sur “Follower Of…” et sur “Just Married”. C’est le côté psyché de Venyce, c’est un peu leur marque de fabrique. Très efficace en live soit dit en passant. Ces côtés brouillons, voire un peu saturés avec une voix encore claire sonne très Sonic Youth.

 

Et là ça décalque !

 

C’est vrai que Venyce varie passablement les voix. D’abord, il y a 2 chanteurs, Anthony et Benjamin V et ensuite il y a des voix souvent chantées, mais parfois quasi criées. Et là ça décalque !

On retrouve aussi des morceaux très calmes (In The Asylum) avec des recherches mélodiques dans des ambiances atmosphériques. Il y a du rock plus traditionnel (Suspense) et du rock plus énergique (Catching Missiles In Midair).
Bref, il y en a un peu pour tous les goûts et c’est bien ça le problème des EP. C’est court et on met un peu tout ce qu’on sait faire. Il y a tout de même un fil rouge dans ces titres, ça reste tout à fait cohérent, mais du coup on regrette presque que ça s’arrête après 21 minutes. Encore 4-5 titres dans la lignée et il y avait un bon putain d’album. Tout simplement.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page