samedi , 17 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Ubikar

Ubikar

Demo 2011

Label: Autoproduction / Neuronexion

ROCK – Quatre titres sur une démo, à priori on est en droit d’être un peu perplexe avec un tel objet entre les mains. Pourtant, une fois le disque dans la chaîne Hi-Fi c’est clair : ça déchire.

Ubikar, jeune groupe français basé à Lyon propose à qui veut l’entendre un rock assez sombre, un rock « Mékanique » assez accrocheur et couillu. "Mékanique" ouvre d’ailleurs cette démo avec une voix parlée comme sorti d’un porte-voix se calibrant sur des riffs carrés. Le son jusque-là étouffé se libère après 3 minutes et le titre gagne en puissance avec des riffs encore plus efficaces et appuyés. Un vrai régal. Les influences post-rock voire stoner se font sentir avec ce côté répétitif. Elles apparaissent encore d’avantage sur "Blork" qui est instrumental, un très bon titre qui aurait pu figurer dans le répertoire de Russian Circles.

On change de style avec "Ghost", un morceau plus calme, plus dans une lignée atmosphérique ou trip-hop. La voix susurre quelques paroles (pas assez audible d’ailleurs), puis vient l’heure de la montée avec des riffs un peu soutenu (encore le post-rock) avant de redescendre et finir doucement. La boucle est bouclée.

Quatrième et dernier titre de la DEMO 2011, "Cha cha" mélange l’électro avec le rock tranchant. C’est pas mal, la sauce est envoyée. C’est encore une fois instrumental, on aurait presque souhaité entendre le chanteur s’énerver sur ces gros riffs en fin de chanson. Mais malheureusement c’est déjà fini.

On sent l’énorme potentiel de ce groupe. Ubikar a vraiment beaucoup d’ingéniosité, de bonnes idées et on espère vraiment qu’ils arriveront sortir un album complet. Les titres instrumentaux, c’est marrant un moment, mais lorsqu’on entend un si bon titre comme Mékanique, c’est presque dommage de faire de l’instrumental ou du trip-hop.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page