vendredi , 21 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Two Gallants au Bad Bonn

Two Gallants au Bad Bonn


Bad Bonn, Düdingen (CH), lundi 6 juillet 2015

REVIEW – Ce n’est pas la canicule qui nous empêché d’aller dans la petite salle surchauffée du Bad Bonn pour assister au concert des Two Gallants. Bien au contraire, départ avec le bus camping et quelques bières au frais.

L’occasion était trop belle. Un lundi soir, en plein pendant la canicule de juillet, on ne pouvait pas manquer la venue du duo américain en terre fribourgeoise. Il y a une année et demi nous étions allé les voir au Fri-Son de Fribourg, cette fois c’est une plus petite salle qui les accueille. Entre ces deux concerts, un nouvel album a vu le jour : WE ARE UNDONE. Un album dans la lignée des précédents, c’est-à-dire très bon. Evidemment une large partie de la set-list a été consacré à ce disque avec des titres comme "Some Trouble", "Fools Like Us", "Incidental", "We are Undone" ou encore "Invitation to the Funeral", seul titre de la soirée où Adam Stephens joue du piano. Ces cinq morceaux qui sont les cinq premiers du dernier opus sont redoutables et entêtants. En live, les Two Gallants sont très fidèles aux compos du disque et c’est vraiment bluffant. Quelle facilité, une guitare, une batterie, deux voix qui se complètent et s’ajustent à merveille. Pas besoin de plus.

La petite salle du Bad Bonn était naturellement bien remplie pour l’occasion et le public a apprécié le concert et la proximité évidente avec les musiciens. D’ailleurs c’est ce qui est fabuleux au Bad Bonn. Avant le concert, les mecs sont sur la terrasse à siroter quelques bières. Tout à coup, ils se lèvent, ils vont jouer durant 1heure 40 et après le concert, une fois le matos rangé, ils retournent sur la terrasse avec les clients du Bad Bonn et boivent encore quelques canons. Rigolades, bonne ambiance, simplicité, humilité… La grande classe quoi.

Le temps d’une soirée, d’une nuit, on s’est cru en vacances. Le cadre idyllique et champêtre du Bad Bonn nous a encore une fois séduit, tout autant que la musique indie-folk-rock des Two Gallants.


Un commentaire

  1. Je n'oublierai pas pourtant je n'y suis jamais allé

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page