vendredi , 18 janvier 2019
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Traams

Traams

Grin

Label: Fat Cat Records

ROCK /POST PUNK- GRIN est le premier album du trio anglais TRAAMS, en forme d'escapade adolescente. Une première fois hargneuse.

En réponse au manque de musique alternative de leur petite bourgade de Chichester et à force de s'emmerder dans leur trou, les trois jeunes hommes ont créé GRIN, album entre post-punk anglais et krautrock berlinois. Comme quoi parfois la frustration à du bon!

Les sons réveillent les soubresauts adolescents qui sommeillent en nous, une folle envie d'envoyer valser tous les tabourets de bar, d'arracher des fleurs, d’hurler des insanités bières en main. De ce côté-là l'effet sale gosse fonctionne. Ca donne l'impression de bousculer les bonnes vieilles habitudes juste pour le plaisir de foutre un joyeux bordel. Tout ceci porté par une voix hurlant ses tripes ou farouche et des mélodies hypnotiques. La sublimation d'un quotidien un peu barbant en une énergie intrépide est réussie.

Par contre ne vous accrochez pas aux paroles, qui roucoulent de niaiserie banale : « I don't even know your number. And you don't even know my name. » « So what's? » Mais il faut bien avouer que ceci colle avec la définition que les musiciens ont de leur style musical, qu’il nomme « skewed pop » (pop biaisée ou fausse pop).

L’homogénéité des morceaux est telle au point que les transitions nous échappent et l'album pourrait être une chanson unique. Une cohérence de style certaine que les jeunes ont construit. Une addiction pour la répétition également.

Le message que le groupe passe est simple: "Ayez du plaisir, formez un groupe." Pas de grand secret, de la simplicité. Maîtrise et efficacité sont ainsi les maîtres mots, versus peu de complexité et de nuances. Ce qui amène un ennui léger et au lieu de s’identifier à la particularité  du groupe on se retrouve à se demander à quel groupe cela peut bien nous faire penser pendant plus de la moitié des morceaux. En tous les cas, plusieurs écoutes sont nécessaires pour entrer dans l’univers du trio et l’apprécier.

Traams est sur la bonne voie mais ne déraillera pas par son originalité.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page