This is Tigerr

 

Neuf villes, Dix-sept salles, quarante artistes et nonante-cinq concerts. Voilà ce que représente le This is Tigerr Festival, édition une. Derrière tout ça, on retrouve le promoteur lausannois Just Because reconnu à juste titre pour découvrir des artistes de talent. De Genève à Bâle, en passant par Zurich, Lausanne, Lucerne, Lyss, Monthey, Berne ou St-Gall, il y a de quoi voir du paysage et découvrir quelques artistes de qualité et novateurs.

 

Intéressons-nous au quatre salles de concerts romandes et regardons de plus près la programmation :

L’Usine, Genève : La salle alternative de Genève accueillera principalement des artistes électro. Avec Jakwob, Doorly ou encore Rudimental DJ, il y aura de quoi danser toute la nuit (et plus si affinité) sur de la musique électronique.

Bleu Lézard, Lausanne : On ne vous présente plus la « Cave du Bleu », c’est un peu notre niche à découvertes… Pour ce festival, on retrouve Paon dans un registre mystico-dark-folk, Toy et son krautpop psychédélique, Saint Michel pour les fans d’électro et enfin le trio survolté féminin de Velvet Two Stripes. Ca envoie au Bleu !!

D ! Club, Lausanne : Le D ! Club, connu pour ses nuits de folie présentera six concerts que l’on classera sous la large étiquette « POP ». L’uber-popeuse Foxes, les indie-popeux de Great Mountain Fire, l’électro-popeux de Thomas Azier, la 60’s-popeuse Ren Harvieu, les dream-popeux de The Magnetic North… Il faut vraiment aimer la pop pour comprendre tout ça, on est d’accord… Et dans un registre folk, il y a aussi Ben Caplan et sa belle barbe (oui c'est lui sur la photo en dessus).

Le Pont-Rouge, Monthey : Une programmation assez variée qui ravira les gens de bons goûts. Car en effet, on retrouve quelques petites pépites du côté de Monthey. On pense notamment aux irlandais de The Cast of Cheers et à l’indie folk de Saint-Augustine. Pour le reste, il y a de quoi se faire plaisir avec Russian Red, Caandides ou encore Juveniles.

Programmation complète et infos sur le site, ici.

 

Check Also

Rock en Seine 2022 : c’était bien !

REVIEW – Visiblement l’article de presse à la mode en ce moment c’est celui qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.