mercredi , 7 décembre 2022

The Wallflowers

De retour après 7 années d'absence et deux albums solo de Jakob Dylan (pour ceux qui s'en doute mais qui demandent confirmation : oui, oui c'est bien le fils de qui vous penser) le groupe nous propose son 6ème album. Si tout le monde se souvient de BREACH, sorti en 2000, et de ses nombreux tubes, il est peu probable que beaucoup de monde se souvienne de GLAD ALL OVER dans 13 ans. Car si le résultat est ma foi bon, il s'avère qu'il est absolument sans aucune surprise. Les californiens ont fait ce qu'il savent faire, comme s'ils avaient besoin de se rassurer et de reprendre leur marque. Un album propre sans bavure une pop rock taillée sur mesure pour la bande FM. Et ça c’est quasi sûr, ça aura le don d'irriter ceux qui connaissent un peu le groupe ; à chaque morceaux l'agacement d'avoir un titre identique déjà produit sur un autre album aura largement le dessus sur les qualités mélodiques proposées par le combo. Et même pour les titres les plus aboutis qui méritent une attention particulière comme "Have Mercy On Him Now" ou "The Devil's Waltz" on n’aura de cesse de penser que c’est du déjà-vu. Bref, pour les Wallflowers le changement c'est pas maintenant.

Check Also

Meshuggah est (in)Immutable

TRASH METAL – Meshuggah produit peu mais de la qualité. Carré comme un emballage Ikea, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *