The Saint Cyr

Si vous aimez la Cold Wave ou le post-punk, vous allez être servi (quoique..), sinon, passez votre tour…On pourrait imaginer en lecture aléatoire que The Saint Cyr offre un son nouveau et détonnant (voire étonnant) tant cela a l’air de s’enchaîner allégrement. Hélas, une écoute plus approfondie marque les limites de cet album.

Entre la voix du chanteur qui est largement insupportable sur certains morceaux (The Dream is Sad) et l’emploi d’un anglais particulièrement douteux (autant dans la diction que dans l’utilisation du franglais), notamment sur "Cendrillon", on est souvent à la limite du grotesque.

Il y a bien quelques moments intéressants (Soft Riot, Forever Ghost) qui relèvent un brin la production de The Saint Cyr par des sons énergique, new romantic avec un soupçon de ska. Leur couleur musicale est, effectivement, sombre, métissée et gothique. Cela peut s’avérer intéressant pour les productions à venir… Cependant, cet album n’est guère convaincant, à mon humble avis.

A noter que la pochette de l’album est dessinée par Erwan Fagès, un des créateurs de Black Mary

About Author

Check Also

Du live façon cachemire en boucle dans tes oreilles

Vous savez maintenant à quel point j’adore les concerts, je vous emmène avec moi vous …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench