The Internet

A la fois funk futuriste, hip-hop langoureux, et soul éléctronique, The Internet s’amuse à brouiller les pistes. Dès les premières plages de l’album, on se retrouve plongé dans un club sans âge, dans un film de science-fiction des années 70. Si les deux DJs qui forment le duo misent essentiellement sur les pistes électro et les innovations sonores, la voix douce des interprètes apporte un peu de couleur à un disque qui pourrait sembler froid. Si on est d’abord surpris par le son de PURPLE NAKED LADIES, on retrouve des bribes familières, parsemées le long de l’album. Un peu de Trip Hop à la Massive Attack, un peu de soul seventies, des paroles explicites directement tirées du rap, et des synthés électro omniprésents façon Daft Punk, The Internet puise dans de nombreuses inspirations.

 

 

C’est sans doute dans ce grand melting-pot musical que l’on se perd. Aucun morceau ne se détache réellement de l’album, aucun sample ne nous entête, et l’ensemble s’apparente à un copié-collé systématique. Si le bricolage sonore, mêlant funk, soul et electro est à première vue fascinant, The Internet lasse et nous égare. Le duo a prévu de sortir un deuxième opus cette année, sans doute que leur style se sera affirmé.

 

About Eleonore

Check Also

Johnny Mafia : il n’y a pas que du bon pinard en Bourgogne.

GARAGE – Quand les prémices de ce nouvel album sont arrivés jusqu’à nos oreilles, le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.