jeudi , 20 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » The Hives

The Hives

Lex Hives

Label : Sony Music

ROCK - Il y a un peu plus d'un mois les Hives sortaient leur cinquième album studio. Cinq ans après THE BLACK AND WHITE ALBUM, on s'attendait à ce que la musique des suédois s'essouffle...

The Hives est sûrement un des groupes que je vénère le plus. Il n’y en a pas cinquante, il y en a seulement trois. Je ne m’attarderai pas sur les deux autres mais simplement sur les suédois.

Dans les années 2000, venir de Suède faisait exotique. Et faire du rock en venant de Suède, ça faisait carrément OVNI. Aujourd’hui les temps ont bien changé, et les pays nordiques sont des vrais viviers. The Hives signent donc leur retour en tant que fers de lance du rock suédois. On attendait beaucoup de ce LEX HIVES (au moins moi).

L’album commence fort avec “Come On”, un morceau simple mais accrocheur qui donne le rythme d’entrée (une forte pensée pour “Abra Cadever”). La batterie claque dès les premières secondes, puis la voix de Pelle Almqvist vient lancer complètement le morceau à grands coups de “Come on !”, les guitares et la basse s’en mêlent, on entend même un bruit de foule. A peine une minute plus tard la pression retombe, c’était court, énergique et efficace. Le ton de ce LEX HIVES est donné. On enchaîne avec le single connu de tous “Go Right Ahead”, un croisement entre premiers morceaux des suédois avec un soupçon de blues-rock à la Black Keys. “1000 Answers” garde cette fougue et cette énergie qu’on a pour l’instant. Un peu le “No Pun Intended” de cet album. Avec “Wait A Minute” on est hypnotisé par les répétitions “Wait A Minute Now, Wait A Minute…”, ce qui crée une certaine accoutumance à la chanson. Sur “Take Back The Toys”, l’instru rappellera à beaucoup celle de “Hate To Say I Told You So”, titre phare du groupe.

 

 

Pour ceux qui étaient en manque de punk sur THE BLACK AND WHITE ALBUM, ils seront certainement rassurés à l’écoute de “Patrolling Days” et “These Spectacles Reveal The Nostalgics”. Le côté positif avec les Hives, c’est que sur chaque album il n’y a pas qu’une seule pépite. Le genre de morceaux qu’on s’écouterait bien dix fois par jour pendant vingt ans.

Avec LEX HIVES, Pelle Almqvist et sa bande réalisent un vrai retour aux sources. Chaque chanson pourrait avoir son équivalence sur TYRANNOSAURUS HIVES, certainement le meilleur album à mes yeux (jusqu’à LEX HIVES). Même s’ils ne dévoilent rien de bien nouveau, les suédois viennent confirmer qu’ils restent les leaders mondiaux du rock garage, et probablement un des meilleurs groupes live du moment.

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page