dimanche , 23 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » The Fratellis

The Fratellis

We Need Medicine

Label: TBA AG/BMG

GARAGE-BLUES-ROCK - Le groupe écossais The Fratellis revient après cinq ans d’absence avec ce troisième album. Rappelons-nous, le premier album était n°2 en Angleterre et triple disque de platine sur l’île. Cinq ans d’absence, ça peut ressourcer, mais le groupe a-t-il gardé sa fraicheur ?

Entre un rock vintage des années 50 et la pop glam des années 70, avec la simplicité d’écriture de la country mais l’énergie de la meilleure pop anglaise, tel est la description que je donnerais du trio écossais The Fratellis. Et surtout, la légèreté et la fraicheur qui manque un peu souvent aux productions prétentieuses actuelles. Là où tous les groupes cherchent à se distinguer en réinventant ce qui n’a pas toujours besoin d’être fait, le groupe nous sert une pop rythmée absolument pas novatrice, mais réussie de la première à la dernière note !

Trois/quatre accords, du rythme, guitare, basse batterie et piano, des mélodies simples, des riffs classiques, des arrangements rétros mais maîtrisés, il n’y a rien de plus. Et pourtant, en réécoutant, on chante les mélodies facilement mémorisables, on est envahi de l’énergie positive du disque, cette bonne humeur certes naïve, mais qui fait du bien aux oreilles. Et si vous vous surprenez à danser, c’est normal. Une telle énergie, avec ces riffs rock’n roll/bluesy ne peut laisser de marbre.

Comme je le disais, le disque n’est absolument pas novateur, il passe là ou des centaines (même des milliers) de disques sont passés avant, mais il ne nous fait pas éprouver à un moment un sentiment de plagiat pur. On reconnait quelques influences ici et là, c’est sûr, mais le groupe réussit à se démarquer dans un terrain très connu par cette énergie et cette maîtrise. Chaque chanson ayant la force d’un single radiophonique, ca aide forcément !

Dans la catégorie disque qui réveille mieux qu’une dizaine de café en intraveineuse et qui rajoute la bonne humeur (non garantie avec le café), vous avez un nouveau bon disque à mettre sur la platine. Pour moi, c’est adopté, chaque chanson étant aussi bonne que la précédente et que la suivante !


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page