vendredi , 16 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » The Fall

The Fall

Our Future Your Clutter

Label: Domino (distr. Musikvertrieb)


Post Punk 28ème album pour The
Fall.
Le groupe
Mancunien fait définitivement partie de la légende. Quand longévité rime avec
productivité et parfois qualité.


On ne cite que très rarement The Fall parmi
les groupes en activité qui ont vécu la grande épopée punk en Angleterre à la
fin des années 70. Et pourtant ce groupe de Manchester a débuté sa carrière en
même temps que les grands noms du punk. A Manchester leurs concurrents
s’appelaient Buzzcocks et Joy Division. Des groupes qui ont toujours eu plus de
succès que The Fall. Pourtant Mark E. Smith, fondateur et leader du groupe, a
réussi à traverser les décennies en gardant une certaine ligne de conduite
musicale. Sa ligne de conduite tout court a par contre été entachée par
certains scandales et par une hygiène de vie très « rock n’roll ». On
ne sort pas indemne du mouvement punk. Si les premiers albums du groupe ont été
influencés par ce mouvement, la suite de la carrière touche le créneau
underground de l’expérimentation musicale.  Mark E. Smith est le seul membre du groupe présent depuis le
début. Une multitude de musiciens ont passé par The Fall en 35 ans d’existence.
La forte personnalité du frontman et son caractère parfois insupportable font
qu’il est difficile de collaborer avec lui. Smith a d’ailleurs l’habitude de
virer ses musiciens après un album ou une tournée. Depuis 2002 on retrouve tout
de même Elena Poulou aux claviers, qui est, soit dit au passage, la femme de
Smith.

Ligne de conduite

The Fall version 2010 est un bon cru. On
retrouve bien évidemment ce qui fait la force du groupe à savoir un son parfois
sale, une basse puissante et un chant monocorde et décalé à semi parlé. Dans
les particularités de YOUR FUTURE OUR CLUTTER  il y a en deuxième plage “Bury Pts. 1+3”. Il s’agit du même
titre en trois versions différentes. La première avec un son horrible, la
seconde en version instrumentale et la dernière presque « normale »
avec sa puissante basse. Pour le reste, du bon post heavy punk avec ses riffs
et beats répétitifs qui se prolongent et qui n’en finissent pas. Le tout
additionné de quelques sonorités dissonantes pour nous faire grincer des dents.
Si Mark E. Smith est véritablement fou, sa musique l’est tout autant. “Cowboy
George” nous le prouve avec ses guitares et son final tridimensionnel où Smith
par en cacahouète. Parmi ces 9 titres, n’oublions pas “Chino” qui a presque un
côté mélodique par moment. La folie de Smith y est toujours présente et les
quelques notes de guitare sur la basse enivrante et psyché sont de toute
beauté. Le disque se termine sur trois bons morceaux, car après “Chino” il y a
l’excellent “Funnel Of Love” assez dynamique dans son genre et en dernière plage
on se quitte avec “Weather Report 2” qui nous emporte par moment dans des
méandres électro-indus.

Enfin signalons la venue du groupe anglais à
l’occasion du Pully For Noise Festival le 21 aout. Un concert de The Fall ne
laisse pas le public indifférent, quoi qu’il arrive…  Plus d’informations ici


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page