jeudi , 20 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » The Black Box Revelation

The Black Box Revelation

Silver Threats

Pias / Musikvertrieb


SILVER THREATS, un album qui lance l’année sur de bonnes bases! Le duo Belge sort un deuxième disque qui risque encore une fois de faire mouche. Si Jack White a lancé la mode du duo, de bons artistes prennent la relève. A consommer sans modération.

 

Les habitués des clubs locaux se souviennent sans doute du groupe belge The Black Box Revelation. Leur premier album sorti en 2008 SET YOUR HEAD ON FIRE leur avait permis de se faire un nom et de se faire la main lors de la tournée. Quelques dates en Suisse et un concert au Paléo 2009 avaient laissé une excellente impression pour un si jeune groupe. Un succès assez fulgurant pour ce duo, qui a vite accompagné en tournée de grands noms, notamment l’année dernière les Eagles of Death Metal. Le succès fut tel, que des concerts à New York et Los Angeles furent programmés. Rien que ça !

Très influencé par un autre duo (The White Stripes), les jeunes Belges utilisent ces sonorités garages, saturées et vieillottes que les Black Keys ou les Datsuns s’approprient aussi. Le tout, teinté d’un blues à faire pâlir grand-mère. Un son, une attitude oldschool, une désinvolture naturelle, une musique décomplexée font de ce groupe un petit joyau de la scène indie rock belge.

 

Désinvolte

 

Les revoilà donc avec un deuxième opus, SILVER THREADS. On ne va pas cracher dans la soupe, la recette a bien marché la première fois, on remet donc la compresse. Pour donné le ton de l’album, “High On A Wire” en tête de peloton est à déguster sans concession. Une claque psychédélique avec un riff répétitif qui n’en finit pas de nous pénétrer. La voix de Jan Paternoster a des faux airs de Liam Gallagher, c’est peut-être le côté désinvolte susmentionné.

 

Quand on a une guitare, une batterie et une voix, on a intérêt à être créatif. Et c’est le cas. Les atmosphères psychés proposées par le groupe plongent l’auditeur dans de drôles de dimensions notamment sur “Run Wild” et “Here Comes The Kick” qui clôt l’album. Pour les amateurs de rock plus classique, il y a aussi de quoi se faire plaisir. “5 O’Clock Turn Back The Time” rend un véritable hommage au 70’s, qui fait plaisir à entendre. Et que dire de “Do I Know You ?” A-t-on déjà entendu un riff si rentre dedans et efficace ? Et la batterie de Dries Van Djik qui n’en finit pas de taper son rythme carré…

 

 

 

The Black Box Revelation frappe encore un grand coup et le succès de SILVER THREADS est déjà prévisible. Le duo Belge sera bientôt en Suisse Romande pour un concert qui s’annonce chaud bouillant. Le rendez-vous est pris le 18 février au Bleu Lézard de Lausanne pour entendre tout ça. Un concert à ne pas manquer !


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page