The Black Angels aux Docks

Et le public ne s’y est pas trompé. Car c’est déjà une foule danse et compacte qui est présent pour la première partie. A Place To Bury Strangers est un groupe assez unique en son genre. Les New-Yorkais proposent un show très intense où presque tous les sens sont mis en éveil. Visuellement, un stroboscope nous éblouit (par à-coups, normal) la plupart du concert. Les mimiques de la batteuse Robi Gonzalez apparaissent comme surréalistes et terrifiantes. Epileptiques, prenez garde ! La musique proposée se situe proche d’un shoegaze indus et noise rock. Oliver Ackermann au chant et à la guitare s’arrange pour envoyer des sons et des larsens les plus violents et inaudibles possibles en maltraitant sa guitare. Notre cerveau est comme pris au piège dans un tourbillon de sonorités sauvages. Le show se termine directement dans la foule pour le dernier titre, pour être au plus près du public. Grandiose. Ce genre de concert est presque à classer dans le registre des performances.

 Il est temps d’accueillir comme il se doit, les spectaculaires Black Angels. Un groupe phare du renouveau rock-psychédélique. Son leader Alex Maas est d’ailleurs à l’origine du festival psychédélique à Austin (Austin Psych Fest.). Le groupe revient cette année avec un 5ème album, DEATH SONG, qui poursuit et confirme l’excellent chemin parcouru depuis les débuts du groupe. Les Black Angels ne cherchent pas à se renouveler à chaque album ou à proposer des trucs improbables. Ils restent dans leur univers « psyché » mais les possibilités sont tellement larges que les gars pondent des chansons incroyables sur chaque opus.  

Le concert débute par "Currency", premier titre de DEATH SONG. On part directement dans les sphères aériennes et hypnotisantes que chérissent tant les Black Angels. Pas le temps de redescendre, que "Bad Vibrations", LE titre incontournable de l’album PHOSPHENE DREAM arrive déjà. "I Dreamt" et sa touche (sa basse) dansante apparaît peu après. Quel début ! Vous rajoutez en arrière fond des vidéos, des spirales très colorées, est vous obtenez un tableau musicale psychédélique de première qualité. Les titres s’enchainent sans qu’Alex Maas et ses comparses ne soient très communicatifs. La musique suffit à elle-même.

Une majorité des titres proviennent naturellement du dernier disque DEATH SONG, mais tous les albums sont représentés. Le public a l’air d’apprécier ce show ou chacun s’évade aux sons, solos psychés et vidéos flashy. Les titres sont toujours très fidèles à ce qui est proposé sur les albums, la qualité, le son, tout est là pour passer un bon moment. Ce genre de concert se vit de manière assez individuelle. On ne va pas voir des gens se tenir par les épaules et hurler à tue-tête les paroles du groupe. Chacun dans son trip, chacun s’envole à sa sauce. Le groupe joue ses titres, tranquille, en remerciant timidement le public de temps en temps. Au final, on passe un excellent moment, mais le concert ne restera pas gravé par son intensité, mais plus par sa qualité.

About Anthony

:-)

Check Also

Hop Pop Hop hourra !

REVIEW – Orléans est à la région Centre ce que Zlatan est au football. Elle …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.