jeudi , 20 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » The Birthday Massacre

The Birthday Massacre

Hide and seek

Label: Out of line / Metropolis records

NEW-WAVE - Après quatre albums et trois EP, le groupe gothique Birthday Massacre a pu livrer sous le sapin de Noel 2012 son dernier opus, annoncé pourtant quelques mois plus tôt. Toujours classé dans le métal alors qu’on peut en être loin musicalement suivant les chansons, le groupe d’électro rock a la lourde tache de redorer son blason après la déception de l’opus précédent.

The Birthday Massacre est connu du public métaleux pour son mélange entre le métal bourrin et la pop années 80. Un mélange plutôt curieux, mais qui peut donner d’excellents titres, ou, au contraire un mélange plus convenu. L’opus précédant n’avait globalement pas séduit les fans. Cet opus-là, devant relever l’estime du public, est plutôt inégal pour les fans du groupe, même si on n’est pas devant un mauvais disque. Si "Down" est un excellent titre de métal electro, "Need", "One Promise" et d’autres titres sont presque des pastiches des chanteuses féminines des années 80, de Madonna et Kim Wilde pour le meilleur comme Samantha Fox. Pas très métal tout ca, vu que la guitare est en arrière plan, ce qui n’était pas le cas sur le second ou le troisième opus, où les riffs agressifs se mariaient aux claviers pour nous faire vibrer. Ici, les riffs se taisent un peu, le métal se met en sourdine, et on arrive presque à de la new wave !

 

 

Peut-être parce qu’on associe toujours, et à tord, le gothique et le métal, en oubliant que The Cure était aussi des gothiques. De nombreux autres groupes des années 80 se sont revendiqués gothiques sans être des rockeurs ! Les claviers sont justement plus présents ici que les guitares. Il faut aussi dire que la manière de chanter de Chibi est très proche des déesses des années 80. L’écriture et l’arrangement vont aussi dans ce sens. Pourtant, sur des titres comme "Alibis", le coté électro plus récent se mélange parfaitement à la guitare lourde et saturée, et donne un titre plus personnel. Pour le reste, on reste globalement dans de la new wave avec guitare saturée en arrière plan. Pas de quoi parler de réelle déception, ni de quoi jubiler musicalement, puisque le mélange manque parfois de personnalité !

Sans vraiment réussir à redorer totalement son blason, The Birthday Massacre nous livre un opus plutôt correct qui manque un peu de leur coté rock plus personnel pour nous séduire totalement. Plus électro que métal, plus impersonnel que leurs précédents opus.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page