samedi , 17 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » The Birthday Massacre

The Birthday Massacre

Pins And Niddles

Label: Metropolis Records


Electro-Rock-Gothique Avec ce 4ème album les Canadiens de The Birthday Massacre
n’ont pas réussi à convaincre. Est-ce que le groupe se retrouve face à ses
limites ?

L’univers
de The Birthday Massacre est assez original et on peut comprendre qu’un certain
nombre de fans aient véritablement croché sur ce groupe. Un monde féérique,
tout violet qui réunit les squelettes, les monstres et les petits lapins. A
priori un univers et un coup marketing ciblé sur les adolescents en recherche
d’identité. N’empêche que les premiers albums ont touché un large public et pas
que des ados emos ont apprécié le groupe. Il est vrai que depuis le succès de
certains groupes dans la lignée d’Evanescence mélangeant du métal, un peu de gothique
avec des voix féminines, on a vu apparaître pléthore de formations du genre. Il
est clair que l’on s’en serait bien passé au vu du nombre de groupes médiocres
qui ont éclos suite à cette mode. The Birthday Massacre a sans doute surfé sur
cette vague gothico-metal, mais voilà un beau jour le vent s’arrête de souffler
et le groupe prend la tasse. Les fans du début ont aussi dû passer à autre
chose avec le temps (la pendaison ?) et après plus de 10 ans d’existence
le groupe peine à sortir de son créneau.

Tout est prévisible

Sur
PINS AND NIDDLES  on retrouve tout
l’attirail synth-pop (voire new-wave) et les grosses guitares metal qui font le
succès du groupe. Donc rien de nouveau, toujours ces ambiances assez aériennes
et la douce voix de la chanteuse Chilbi. Et ensuite ? Ben pas grand-chose,
on s’ennuie, tout est prévisible et on a juste envie que ça s’arrête. Le groupe
joue beaucoup sur son look et sur son monde féérique. En live le résultat peut
être intéressant, mais encore pour un public ciblé et souvent jeune. On pourra sauver
2-3 riffs puissants par-ci, par-là (Sleep Walking), mais ce n’est clairement
pas suffisant pour conseiller cet album.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page