mercredi , 26 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » The Bewitched Hands

The Bewitched Hands

Vampiric Way

Label: Jive Epic / Sony Music

INDIE POP-ROCK - Je m’incline… et oui, The Bewitched Hands cumule le meilleur de la pop: tortueux, épique, mélodique et indiscipline. Ils vampirisent littéralement ce deuxième opus et vous allez fondre de plaisir. Avec VAMPIRIC WAY, c’est l’enchantement.

Après leur premier album BIRDS & DRUMS sorti en 2010, The Bewitched Hands, nos rémois préférés, reviennent avec Julien Delfaud aux manettes (ex-complice de Revolver et Phœnix) et proposent VAMPIRIC WAY qui est éblouissant d’efficacité et de bonheur. Ah, pardon, finir l’année 2012 (et la commencer) avec ce petit joyau dans les oreilles, c’est encore mieux que du champagne rosé (champenois, bien sûr) au goulot !

Dès le premier morceau ("Westminster" majestueux !), cela sent bon les Pixies, Pavement, la pop baroque, le côté psychédélique et l’indie-rock. C’est riche, mélodique, classieux et à la limite du sans-faute. Cet opus a un côté flamboyant et illuminé qui pousse à l’euphorie et à chanter à tue-tête ! Le tube en puissance qu’est "Thank You, GoodBye, It’s Over" est diaboliquement efficace et l’atmosphère est vampirisant.

 

 

Cela brille aussi grâce à la fille du groupe (Marianne) notamment sur "She Bewitched Me" et la comptine très adolescente "Let Me". Il est à noter que la longue balade très pop "Words Can Let You Down" est le morceau le plus torturé et mélancolique entendu depuis quelques longues (trop) mois. Mais sans aucun doute le titre qui propulse The Bewitched Hands dans la catégorie supérieure est sans contexte "Ah !Ah !Ah !Ah !", du bonheur et de l’intensité en 2 minutes 58, chapeau bas !

Alors, laissez vampiriser, atomiser et ensorceler par ces musiciens qui doivent faire pâlir de jalousie certains groupes anglo-saxons. En concert le 15 février aux Docks de Lausanne !! Oh yeah!


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page