vendredi , 16 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Têtes Raides

Têtes Raides

L'An Demain

Label: Tot ou Tard / Disques Office

CHANSON Entre chanson et rock français, les Têtes Raides sont devenus incontournables depuis bien longtemps dans le paysage musical français. Leur dernier disque en date, L'AN DEMAIN, est vu à la loupe par notre spécialiste en la matière Nico, qui, entre les biberons et les couche-culottes à changer, a trouvé le temps de nous décortiquer ce disque.

Ils ne font plus uniquement du rock, mais maintenant, ils en sont constitués. Après passés vingt ans de chanson, les Têtes Raides ne sont plus à présenter. Si leur musique, avec les années, est devenue plus acoustique et plus posée, leur énergie sera toujours au rendez-vous. Les Têtes Raides font partie de ces groupes qui n’ont plus besoin d’un coup de pouce de Lords of Rock pour être écoutés, mais reconnaissons-le bien : on a beau chercher, il n’y a pas grand chose à jeter sur ce L'AN DEMAIN.

 

 

Le disque

 

Des duos et des solos, des chansons enfantines et des textes engagés, "Pas à Pas" et "Fulgurance". Ce 18ème ou 11ème album du groupe (cela dépend comment on compte !) est fait de contradictions. Pour commencer son titre ; L'AN DEMAIN ne correspond pas vraiment à la musique made in Tête Raides qui serait plutôt sauce à l’ancienne. Ensuite, il y a ce mélange étrange entre chansons graves comme "Angata" qui parle d’immigration ; et des chansons très légères comme "J’m’en fous". On passe d’une chanson engagée à une comptine pour enfant, du coup, le tout manque peut-être un peu d’unité.

Mais que l’on se comprenne bien, toutes ces pistes ont leur place sur ce disque. Les Têtes Raides savent tout aussi bien parler du temps qu’il fait que du gouvernement.

 

 

Les copains

 

Nos Parisiens ont toujours su faire la part belle aux collaborations (pour les plus connues Noir Des. et Olivia Ruiz) mais aussi aux hommages (Brassens, Brel et des vivants comme Arno). Ici, nous trouvons un duo avec l’indémodable Jeanne Moreau sur le titre "Emma". Un très bon moment dans lequel la voix rauque de la comédienne vient donner la réplique à Christian Olivier, sur un de ses textes rempli de calembours que lui seul sait faire sonner de la sorte.

Il y a encore un autre invité, il s’agit de Martyn Jaques, leader des « Tiger Lillies » dont l’univers « cabaret déjanté » se mélange parfaitement et sans aucune barrière due à la langue…, à celui des Têtes Raides : "So Free". A noter aussi sa participation sur "Marteau-Piqueur".

 

 

La route

 

Une grande tournée a commencé suite à la sortie du disque. Alors on se quitte en espérant que ces 13 nouveaux titres se trouvent une place dans leur nouvelle conduite.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page