vendredi , 21 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Ted Nugent

Ted Nugent

Ultralive Ballisticrock

Label: Frontiers Records / Musikvertrieb

HARD-ROCK - S’il y a un seul rockeur dont le personnage est détestable par ses propos, ses idées, ses actions et sa prétention, c’est Ted Nugent. Et pourtant, ce rockeur, armé d’une Gibson Byrdland demi caisse (pas vraiment le genre de guitare qu’on trouve dans le hard rock) reste considéré à juste titre comme un excellent guitariste de hard rock. Toujours en activité alors qu’il a l’âge des retraités, le guitar hero vient de faire paraitre un nouveau live. Centré dans le mille ou cible ratée ?

« Si c'est trop fort c'est que vous êtes trop vieux ! » lance Ted Nugent à tous ceux qui critiquent son rock agressif et puissant. Et si à 65 ans, le cowboy monte encore sur scène, il est comme un John Wayne ou un Clint Eastwood dans un western : malgré l’âge, il est dans son élément et flingue tout ! Je passerais d’emblée sur tous ses discours dans le concert, qui me donne envie de lui jeter des tomates (ne jouons pas avec les armes à feu, il est plus fort que nous), et qui se font oublier par n’importe lequel de ses riffs puissants ! Ted est la, plus fort que tout, que ce soit d’un niveau sonore ou technique ! Sa prétention légendaire est très visible. Chacun de ses solos est une nouvelle claque. Son second, Derek St.Holmes, guitariste talentueux (et meilleur chanteur que Ted) prend parfois les rennes. Mais, globalement, il y a peu de solos autres que ceux du guitar hero. Il est LA star, et surjoue son rôle. Le public apprécie, mais nous ?

A vrai dire, outre ses supers titres, son jeu hyper énergique et, malgré son petit âge, le rockeur est en pleine forme. Sur disque, sa personnalité est moins visible, mais il s‘affirme tellement sur scène qu’il en devient agaçant. Continuellement à fond (sur tous les plans), il ne relâche rien pendant deux heures. Le coup de force musical passe cette fois. Le concert, sans ses discours, est un réel plaisir. Avec ses jurons, sa prétention, ses discours, il joue ce rôle que le public de fans attend, ce qui fait de ce live un disque plutôt réservés aux fans, particulièrement pour le DVD. Vous aurez deviné qu’il a un excellent contact avec son public, qui l’encourage. Pourtant, le rockeur peut être plus complexe et subtil que ce cowboy macho et borin ! Ici et là, on remarque de nombreux accords plus complexes, empruntés au jazz alors que le hard rock aime souvent les accords de quinte (très très élémentaires). Une de ses caractéristiques musicales. Et quand arrive le riff de "Cat Scratch Fever" (sans doute le titre le plus connu), on est aussi secoué que quand Deep Purple nous joue "Smoke on the Water". Pourtant, ce titre a plus de 35 ans ! La magie opère toujours.

Oui, Ted Nuggent n’a rien perdu de son énergie, et chaque titre le prouve. Toujours à fond, s’affirmant comme personne malgré une personnalité peu appréciée, il laisse là une excellente trace sonore de ce qu’il fait actuellement sur scène. D’ailleurs, avec la même équipe, il vient de faire paraître son dernier opus.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page