dimanche , 18 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Ted Nugent

Ted Nugent

Shut Up And Jam

Label : Frontiers Records


Postulat de base avec Ted : "If it's too loud, you're too old", si c'est trop fort, c'est qu't'es trop vieux. Alors je monte le son largement, histoire de voir si les voisins son fan du son brut et mordants de la Gibson Byrdland du Guitar Hero. Autant commencer par-là, le mix est super. Pourtant il y a peu de choses, une basse – batterie – guitare/chant en power trio classique. Mais putain, ils arrivent à rendre cette guitare si chaude et si présente, c'est un plaisir de l'écouter. Que ce soit les enceintes de m**** de la voiture ou la super sono du salon. Et la voix typique élevée en fut de chêne du taulier au chapeau de cowboy sied tout à fait son style.

On constate rapidement, que même avec des oreilles ramollies, rien n'arrête notre Teddy. Sans être au niveau d'un "Cat scratch fever" ou de la cultissime "Strongelhold", cet album est très efficace et dans l'esprit Hard Rock'n Roll du type. Ses paroles toujours aussi … profondes ? Mais quand on a un tel niveau de gratte, à quoi bon faire dans la philosophie ! Ses morceaux alternent entre grilles classique Rock'n Roll, puissants riffs Hard Rockin', quelques phases Punk de gros accords barrés qui font secouer la tête, et un soupçon de notes bluesy. Il se paye aussi le luxe d'un morceau Instrumental pas vraiment convaincant, mais un grand terrain de jeux pour sa gratte.

"Shut Up And Jam", 1er morceaux de l'album, est une entrée en matière digne de ce 14eme Opus. Les morceaux s'enchainent avec une inertie puissante et soutenue. 13 titres, et pas de quoi s'ennuyer une seule seconde, sans m'en rendre compte je me suis même servie une ou deux bières histoire de se mettre dans l'ambiance. "She's Gone" est l'exemple des morceaux aux paroles simples, à la grille peu recherchée, qu'il va réussir à sublimer en version Hard Rock dopé. Je me suis bien marré à l'écoute de "I Love My BBBQ. "this song smells good", cette chanson sent bon qu'il nous dit en intro, avant de nous raconter à quel point il kiffe son Barbecue …. Bon cliché des festivals de barbeuc' aux alentours de Nashville. Marrant ? Oui ! Mais là encore il arrive à propulsé l'idée façons Rock n'Roll, et ça le fait.

La vraie bonne surprise de cet album est un morceau qu'il nous sert en deux versions "Never Stop Believing"". Une première en mode Hard Rock patriotique, puis la version ballade blues qu'il s'offre comme finale majestueux. Un coktail "pure american made" qui ravira les fans inconditionnels autant que les non-initiés. En ce qui me concerne, j’en prends une boite de neuf. 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page