vendredi , 16 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Archives des mots-clés : Zurich (page 2)

Archives des mots-clés : Zurich

Souscrire au flux

Paléo Festival

Paléo dévoile l’affiche d’une fougueuse 36e édition, au sommet de laquelle figurent les étoiles Jack Johnson, James Blunt, The Chemical Brothers, The Strokes, Robert Plant, Portishead, PJ Harvey, Eddy Mitchell, ... Lire la suite »

Earl Greyhound

A New-York pour être branché, il faut dorénavant écouter Earl Greyhound. Vous connaissez ? Non ? D’accord, ce n’est pas aussi en vogue que les Strokes et leur éventuel ou futur non retour, mais c’est un groupe qui commence à se faire un nom. Là-bas et aussi par chez nous. Ils sont d’ailleurs en Europe ces jours pour nous faire part de leur talent et de leur rock teinté de blues et de soul. Earl Greyhound c’est un trio assez étonnant. D’une part leur look bobo oldschool kitch un peu décalé ne laisse pas indifférent (les photos du disque en pleine verdure nous le prouve) et d’autre part la musique à de quoi nous laisser perplexe. Il n’y a pas de morceaux qui sortent du lot et qui sonnent comme des tubes en puissance. A la limite tant mieux, car c’est énervant d’avoir deux bons morceaux par disque et que du remplissage autour Lire la suite »

Fiona Daniel

Avec Fiona Daniel, on ne peut s’empêcher de penser à Sophie Hunger. Une jolie Zurichoise et du songwriting au féminin, encore. Peu importe, on ne s'en lasse pas. Aux teintes folk ou jazz, country ou pop, la Suissesse navigue entre les genres. Elle les parcourt en connaisseuse et nous sert un premier album varié : DROWNING. Touchante, sa voix colorée s’adapte aux mélanges et s’accompagne de violoncelles, batterie, basse, banjo, piano, guitare ou même autoharpe. Fiona Daniel pourrait débarquer tout droit de la countryside américaine et pourtant elle nous vient de Zurich, la capitale musicale suisse du moment. Après Sophie Hunger évoquée plus haut, Evelinn Trouble ou les My Heart belongs to Cecilia Winter récemment, voici le nouveau prodige suisse-allemand. Chantant en anglais, elle saura néanmoins réconcilier nos régions. En tout cas, la jeune demoiselle est tombée dedans petite : premier groupe à sept ans. C’est donc sans surprise que ce premier essai dévoile une maturité sans faille. Onze titres se succédent et plongent l'auditeur dans un état semi-conscient. Et le calme étant revenu, la comparaison avec d'autres artistes est oubliée. Fiona Daniel et son DROWNING éblouissent même les plus réticents. A découvrir sur scène au Label Suisse, ce 18 septembre. Lire la suite »

Fiction Plane

Bon Ok, on ne va pas faire durer le suspense plus longtemps. Tout le monde connait Gordon Sumner. Si si j’vous jure, simplement qu’il est plus connu sous le pseudo de Sting. Ah voilà… Quand on saura tout. Et Joe Sumner, son fils, est donc le leader de Fiction Plane. Pourtant le groupe n’est pas tout jeune. 10 ans, c’est déjà vachement vieux pour du rock anglais, quand on sait que chaque semaine il y a un nouveau groupe qui vient pour sauver le rock. Fiction Plane sort donc son 3ème album et continue à se faire un nom en faisant parfois les premières parties de papa dans certains stades. Un peu fastoche non ? Je vois déjà dans votre regard que le coup du piston vous agace. On peut dire ce que l’on veut, mais une chose est sure, c’est que cet album SPARKS est pas mal du tout. Lire la suite »

Maris

Maris, groupe largement dominé par la présence de Joe Tschudi, vient de faire paraître son premier album sous ce nom. Très attendu et bien accueilli par la critique, l’album est présenté sur le Myspace du groupe comme ayant la consistance d’un best-of de par sa qualité. Très calme, plutôt mélancolique sans pour autant verser dans l’excès, aux accents folk, le disque est clairement l’œuvre voulu par son créateur, résultat d’un travail personnel et reflétant parfaitement l’image, enfin, la sonorité qu’il voulait en donner. Si quelques exceptions plus pop, comme le bon "Lost Myself" nous permettent de nous retrouver, l’ambiance trop calme du disque nous perd parfois dans ce coté un peu brumeux et répétitif. Les compositions sont bonnes, mais l’ensemble est un peu trop lisse et manque de contraste. La prétention de la compilation n’est pas vraiment justifiée, le disque est trop uni musicalement. Une compilation marque souvent l’évolution sonore ou musicale d’un artiste, et ce n’est hélas pas le cas ici. Trop de ballade, trop d’envies mélancoliques et trop peu de variations finissent par lasser ou nous distraire. C’est dommage, parce que les compositions ne sont pas du tout en tort. Les mélodies sont bonnes, n’allant ni dans la facilité, ni dans la complexité gratuite. Techniquement, c’est très bon aussi, mais c’est sur l’arrangement que tout se joue, dans la globalité. Lire la suite »

Solange la Frange

Impossible de ne pas entendre parler du trio Solange la Frange en cette fin d'hiver. Ils sont partout, quitte à même massacrer de toute leur rage le festival Electron la semaine passée. De passage récemment au festival suisse m4music, qui effectuait pour la première fois une courte incursion lémanique, le groupenous a accordé quelques minutes afin de faire le point de la situation. Lire la suite »

M4Music

Ce week-end, Lords of Rock est monté à Zurich pour s'informer de la santé de la musique Suisse. Avec, au programme, le traditionnel concours Demotape Clinic ainsi que de nombreux concerts prestigieux. Et, cette année, une incursion Lire la suite »

We Have Band

Encore un groupe de disco rock diront certains. Oui, mais tout en nuances. Aux influences prononcées. Citons, parmi d’autres, Joy Division, Talking Heads ou Hot Chip. Ils avaient déjà un groupe ; ils ont enfin un album. Enfin, car une longue attente à précédé la sortie de WHB, faute de label. Naïve a remédié à l’incongru. We hHve Band, c’est Thomas et Dede W-P (mari et femme) et Darren Bancroft. Ils avaient déjà créé un joli buzz en squattant les festivals en 2009. On se rappelle encore des titres "Oh" et "You Came Out" que certains bienheureux ont pu entendre au Montreux Jazz (première partie de Bloc Party) ou avant Peaches à Genève. Titres très dansants. C’est peu dire. Le groupe s’est forgé une jolie expérience scénique (plus de 100 concerts l’an dernier!) avant de se lancer dans l’enregistrement. Et c’est peut-être grâce à l’expérience que cet album lorgne également vers d’autres horizons, plus sombres par moments. Peut-être aussi grâce au producteur Garreth Jones (Grizzly Bear, Interpol). En tous les cas, les deux genres se complètent tout en cohérence. Quant aux voix, les membres se les partagent, en alternance, chacune d’elles rendant un effet spécifique et contribuant à la diversité. Emotions multiples en perspective. Lire la suite »

m4music

Entre le 25 et le 28 mars prochain aura lieu, à Zurich et Lausanne, le m4music, festival de musique pop du Pour-cent culturel Migros. Lors de sa conférence de presse ... Lire la suite »

Henrik Belden

La barrière du rösti est-elle bien présente dans notre petit pays ou a-t-on enfin dépassé ces clichés ancestraux du romand fainéant et du bourbine travailleur ? On remarque toutefois qu’il y a toujours un fossé avec nos amis suisse alémanique lorsqu’on évoque la musique. Il y a bien Stéphane Eicher et plus récemment Sophie Hunger qui arrivent à quelque part fédérer notre Confédération musicalo-helvétique, mais pour le reste, on est toujours un peu frileux à l’idée d’accueillir la musique des autres. Remarquez, on ne va pas insister pour élargir les frontières du yodel et autres musiques typiques de Suisse centrale. Mais pour le rock, il serait grand temps d’élargir notre horizon local. On connait mieux le dernier groupe branché de Sydney que de Schaffhouse et pourtant…. Lire la suite »

Revenir en haut de la page