vendredi , 21 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Archives des mots-clés : Modest Mouse

Archives des mots-clés : Modest Mouse

Souscrire au flux

Metallica

A peine une semaine après avoir annoncé une tournée européenne pour rejouer le Black Album, Metallica  nous donne une autre bonne nouvelle : le groupe crée son propre festival. Malheureusement ... Lire la suite »

Cold War Kids

Après leur premier disque, ROBBERS & COWARDS, qui n’avait pas laissé grand-monde indifférent et un second opus, LOYALTY TO LOYALTY, moins remarqué, les Cold War Kids sont à nouveau d’attaque. ... Lire la suite »

Jeremy Jay

Sorti ce printemps, SLOW DANCE annonce un artiste ô combien attachant, le timide Jeremy Jay. Dans une pop bricolée mais tenant la route, renvoyant à Neil Young parfois, à la new wave aussi, ce « charming man » se profile comme le parfait outsider de l’année. Car il sait tout faire. Il y a cette parfaite ritournelle “Gallop“, tout en écho faussement glacial et en rythmique entêtante à coup de claquement de doigts et d’une batterie sommaire. Bien joué Jeremy, on lève une première fois le pouce. Voici avec ce titre une parfaite entrée en matière pour entamer une danse illusoire, comme si l’on se complaisait dans une situation rêvée. En effet, SLOW DANCE semble être en lévitation, sans date ni destination. En déclinant une recette personnelle et toute en agilité, cet album possède une homogénéité dépossédée de répétition : tous frères et sœurs, les dix morceaux ont chacun leur propre histoire, leur propre caractère, leurs petites idées. Pas de remplissage donc… Dans cette unité de corps et d’esprit, on retiendra les deux extrémités. “We Were There“ pour débuter et « Where Could We Go Tonight ?“ pour terminer : électriques, accompagnés d’un clavieret, ils donnent un cadre à ce SLOW DANCE, sans quoi on pourrait parfois être désabusé. Ce continuum n’inspirera en effet pas les esprits pressés et amoureux des singles évidents. Lire la suite »

Pinback

Alors que ces jours, Puddle Of Mudd nous ressort un album pompé sur les standards 90’s et que tout le monde continue à se masturber avidement sur un groupe canadien, le monde continue à tourner, avec ou sans eux. Lire la suite »

Modest Mouse

Blender Magazine a énoncé que le dernier album des Modest Mouse était la 25e raisons d'aimer de l'année 2007. Bien que l'ourson Knut et les présidentielles Françaises font certainement aussi partie de cette liste, ces prédictions ne se sont pas trompées : We Were Dead Before The Ship Even Sunk est définitivement une source de réjouissances (…) Lire la suite »

Greenfield 07, samedi 16 juin

Après une nuit difficile, le gros des festivaliers investit le centre d'Interlaken sous l'oeil intrigué des habitants. Foule compacte devant le supermarché et transformation de la fontaine en piscine animent la place de la gare avant le redémarrage des festivités. Les guitares se réveillent dès midi trente avec les 5 O'Clock Heroes sur la grande scène. Leur rock festif et facile d'accès constitue un excellent choix pour commencer l'après-midi. La formation suivante, Snitch, et leur punk-rock à tendance hardcore (…) Lire la suite »

Modest Mouse

Le groupe Américain de rock indie Modest Mouse fait parler de lui: Après la sortie de son dernier CD ce printemps We were dead before the ship even sunk, il joueront au Greenfield Festival cet été. Isaac Brock, guitariste et chanteur, a accordé une interview par téléphone à Lords Of Rock. C'est épatant comme quelqu'un d'aussi productif au niveau des paroles peut être peu bavard. Lire la suite »

Revenir en haut de la page