vendredi , 16 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Archives des mots-clés : John Lennon

Archives des mots-clés : John Lennon

Souscrire au flux

Keith Richards

Sortons de nos chemins balisés et intéressons-nous pour une fois à un livre. Et quel livre ! Le pavé de Keith Richards, 644 pages retraçant la vie et la carrière d’un des guitaristes les plus célèbre au monde. Keith Richards a traversé et survécu aux époques, aux modes, aux excès en tout genre et il nous livre à l’approche de la septantaine le récit de sa vie : Life… Lire la suite »

The Loops

Le deuxième album des Loops est une vraie réussite. Le groupe de Winterthur a du talent et un gros potentiel. Leur nouveau chanteur, Claudio, a bien voulu répondre à quelques questions. Lire la suite »

Fruit Bats

La deuxième écoute, attentive, suffira à révéler la subtilité des compositions et l’aisance certaine qu’a Fruit Bats à composer des mélodies ("The Hobo Girl" parmi tant d’autres), voire à friser le John Lennon, la pedal steel en plus ("Being On Your Own"). Rien que ça ? Et pourquoi diable deux écoutes ? Car lors de la première tous les élitistes, fascistes musicaux, rockers snobs et autres se diront « Ca y est ! Encore un de ces excentriques roux et barbus sorti de nulle part (lire ici « Illinois » - ndlA), arborant un T-Shirt Best Montana pourri et gavé de Weezer et de Radiohead mais qui opte pour du folk lo-fi par manque de moyens ! » La messe est dite pensez-vous. Que nenni. La période Lo-Fi a bel et bien eu lieu, mais cela remonte au tout début des années 2000, au moment où Eric Johnson, fondateur du groupe, rejoignit les mecs qui avaient opéré avec Califone et, en fin de compte, toute la smala issue de Perishabe Records. Lire la suite »

George Harrison

Retour de la rubrique Déchronologie après les principaux festivals de l'été. A l'honneur cette fois-ci, une nouvelle compilation qui suscite le débat: LET IT ROLL de George Harrison, recueil imparfait de dix-neuf morceaux. Lire la suite »

Stereophonics

Stereophonics est un trio de gallois, formé dans les années 90, autour de Kelly Jones, auteur, guitariste et chanteur. En 1997 sort leur premier album WORD GETS AROUND, gros succès, et cinq autres suivront jusqu’en 2007, plus un live. Les trois gallois sortent aujourd’hui un best-of, en un CD ou 2 CD. La musique de Stereophonics est essentiellement tournée vers les guitares, saturées si possible, sans pour autant vous écorcher les oreilles. Si on devait chercher des influences, on pourrait aller renifler du côté de Nirvana (en moins trash) comme sur "My Own Worst Ennemy" avec cette voix éraillée et traînante, poussée assez fort, un côté U2 (celui des débuts), ou Oasis dans "More Life In A Tramps Vest" (en moins pompeux). Et bien sûr comment éviter les clins d’œil à l’œuvre des Fab Fours période DOUBLE BLANC, plus précisément à John Lennon, comme dans "Mr Writer". Sans rien révolutionner, Stereophonics enchaine des morceaux vifs, carrés, assez courts. Pas de grandes envolées lyriques ni de solos à rallonge, mais des morceaux tantôt rock ou pop, efficaces. Et on ne peut pas ne pas citer quelques bijoux comme "Have A Nice Day", et ce petit chef d’œuvre de "Maybe Tomorrow", chanson après laquelle les Stereophonics peuvent crever avec le sentiment du devoir accompli. Lire la suite »

Stevans

Et Noé engendra trois fils” (Gen. VI, 10) Pour faire de la bonne musique, il faut la connaître et l’aimer, entend-on souvent dire, mais cela ne suffit pas au compositeur, ... Lire la suite »

Revenir en haut de la page