samedi , 17 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Archives des mots-clés : Ezra Koenig

Archives des mots-clés : Ezra Koenig

Souscrire au flux

Born Ruffians

Après deux ans d’absence, les Canadiens de Born Ruffians reviennent avec un nouvel album intitulé SAY IT. Un changement de cap évident. Le calme semble avoir rattrapé le trio devenu quatuor. Pas d’erreur de parcours à l’horizon cependant. RED, YELLOW & BLUE, le précédent opus, nous avait enchanté par son énergie. Un vrai grand coup de cœur en 2008. Une fougue incontestée pour un songwriting loin d’être négligé. A l’annonce de l’arrivée de SAY IT, l’impatience nous gagne. Impressions ? Grande surprise. On reconnaît à peine ce son caractéristique auquel les garçons nous avaient habitués. Pourtant, c’est après plusieurs écoutes que se révèle la réussite incontestable de ce nouvel opus. La voie folk-rock, teintée d’afro-beat, a de quoi décontenancer les fans mais saura sans nul doute séduire un large public. Cette orientation rappelle souvent Vampire Weekend…en moins prétentieux peut-être. Car voilà le charme de ces Born Ruffians : une naïveté, une profondeur et une bonne humeur indéniables. Parmi les dix titres proposés, aucun ne serait à jeter. Une réelle cohésion entre les morceaux et une progression appréciée. Voie folk-rock, teintée d'afro-beat Bien plus que les instruments, c’est la voix qui semble mener la danse. Celle de la boule de nerfs no Lire la suite »

Julian Casablancas

Très belle programmation que celle de ce lundi 5 juillet : Julian Casablancas et Vampire Weekend au Miles Davis Hall ou John & Jehn et The Drums au Montreux Jazz Café. Autant dire que Lire la suite »

Vampire Weekend

Un artwork quasi-identique (un "girl next door" à la place d'une lampe rococo), le même savoir faire de leur producteur-clavier. Et moins de tubes immédiats cette fois-ci, comme une promesse certaine pour un avenir qu'on leur prédit doré. Mesdames et messieurs, voici le nouveau Vampire Weekend, voici un grand album. Lire la suite »

Vampire Weekend

Pour le rockeur qui pense à mettre de côté son étroit futal et son perfecto, il y aura de quoi bronzer futé cet été en évitant le stupide et le gênant des musiques estivales: Vampire Weekend sort son orchestre bancal de Brooklyn pour transformer les places publiques en gigantesques thés dansants façon Marie-Antoinette en bikini. Lire la suite »

Revenir en haut de la page