Vous êtes ici : Accueil » Archives des mots-clés : Damien Saez

Archives des mots-clés : Damien Saez

Souscrire au flux

Ina Ich

Tout a commencé en 2007, quand Kim-Thuy Nguyen, une jeune auteur-compositeur- interprète d’origine vietnamienne monte un projet musical pas banal : Ina Ich. Après un premier album éponyme qu’elle a ... Lire la suite »

Paléo mardi 20 juillet

La première soirée de cette 35ème édition était à n’en pas douter la plus rock de la semaine. Ajouté à cela un peu de Hip-hop et vous obtenez une affiche très intéressante pour un large public. Etonnamment, à l’ouverture de la billetterie ce printemps, cette soirée du mardi fut la moins vite sold out de la semaine. Lire la suite »

Saez

On a connu un Damien Saez très sombre en 2008. Avec son triple album VARSOVIE – L’ALHAMBRA – PARIS, il y avait de quoi prendre une corde et aller se pendre au premier arbre venu. Par contre, parmi la trentaine de titres, il y avait des purs chefs-d’œuvre, d’une intensité incomparables (Quand on perd son amour, Putain vous m’aurez plu). L’année d’après, Saez nous a présenté un projet surprenant avec son Yellow Tricycle. Un album en anglais, mais qui n’était pas vraiment réussi et qui n’a pas déclenché un enthousiasme débordant chez les fans. Et cette année, le voilà qui revient avec une belle patate et des titres rock comme on pouvait en trouver sur GOD BLESSE. Saez a toujours été là pour dénoncer les inégalités, pour lutter contre le fascisme et pour combattre une certaine forme de mondialisation. Un artiste engagé comme l’on dit. Lire la suite »

Saez

Après quelques albums incroyables et étonnants, il était temps pour Damien Saez de revenir sur scène et d’aller à la rencontre de ce public dévoué à sa cause. On se rappelle de ce triple album PARIS VARSOVIE L’ALHAMBRA très sombre, où Saez était au Lire la suite »

Saez

S’attaquer à la chronique d’un triple album n’est pas une mince affaire. D’autant plus lorsqu’il s’agit de Damien Saez, artiste adulé et détesté. Cependant, l’envie de décortiquer ces 29 chansons est grande et surtout de découvrir le successeur de Debbie, qui nous avait laissé quelque peu sur notre faim. Lire la suite »

Revenir en haut de la page