vendredi , 21 janvier 2022
Ces anglais proposent un album aérien, propice à la rêverie et à la mélancolie. On s’imagine dès "Zorbin" marcher dans les champs, écoutant les oiseaux et s’allonger dans l’herbe… Le sentiment folk, cool, où planent les fantômes du passé, persiste avec "I Saw Your Blink". Le côté pop arrive avec "Fuel Up" mais c’est l’écoute de "The Coldharbour Road" qui colle à l’oreille bien après avoir enlevé le cd de la platine. Cette ballade pleine de promesses, d’harmonie légère et d’une fraîcheur agréable est le joyau de ce joli disque. Stornoway est une véritable perle à découvrir par ce morceau pour apprécier tout le folk, l’acoustique et un brin de musique traditionnelle. L’atmosphère et l’ambiance sont aussi étranges que belles et mélodieuses. "Boats and Train" est sans doute le point faible de l’album. Rien ici d’innovant, juste une répétition des chansons précédentes, en moins travaillée. "We Are The Batterie Human fait penser à une ritournelle folk proche des mélodies Celtes. Vient ensuite "Here Comes The Blackout", nouvelle baisse de régime, malgré un certain sens du texte.

Stornoway

FOLK POP D’Oxford, des jeunes gens collaborant pour de multiples projets (Foxes!, Anton Barbeau, Fleet Foxes, The Family Machine, Witches, Borderville) se mettent ensemble pour former Stornoway, le petit groupe qui monte. Sorti sur le label 4AD, leur premier album, Beachcomber’s Windowsill, est bourré de qualité. A écouter avant le buzz ?

Ces anglais proposent un album aérien, propice à la rêverie et à la mélancolie. On s’imagine dès « Zorbin » marcher dans les champs, écoutant les oiseaux et s’allonger dans l’herbe… Le sentiment folk, cool, où planent les fantômes du passé, persiste avec « I Saw Your Blink ». Le côté pop arrive avec « Fuel Up » mais c’est l’écoute de « The Coldharbour Road » qui colle à l’oreille bien après avoir enlevé le cd de la platine. Cette ballade pleine de promesses, d’harmonie légère et d’une fraîcheur agréable est le joyau de ce joli disque. Stornoway est une véritable perle à découvrir par ce morceau pour apprécier tout le folk, l’acoustique et un brin de musique traditionnelle. L’atmosphère et l’ambiance sont aussi étranges que belles et mélodieuses. « Boats and Train » est sans doute le point faible de l’album. Rien ici d’innovant, juste une répétition des chansons précédentes, en moins travaillée. « We Are The Batterie Human fait penser à une ritournelle folk proche des mélodies Celtes. Vient ensuite « Here Comes The Blackout », nouvelle baisse de régime, malgré un certain sens du texte.

Il y a du James

« Watching Birds » introduit la british touch avec un rythme, un tempo et du pop/folk magnifiquement maîtrisés. « On The Rocks » nous a fait rêver à une pluie d’étoiles… « The End of Movie » est un hymne parfait pour un film, comme le note le titre, et est à la fois aérien, magique et hypnotisant. Malheureusement, l’album se clôture sur « Long Distance Lullaby » qui n’est pas à la hauteur de l’album…. Néanmoins cet opus de Stornoway procure de belles sensations, un besoin d’amour et d’espace et un sentiment de mélancolie et de nostalgie étonnants chez de jeunes gens. Le tout est baigné dans le folk et les accords traditionnels. Il y a du James dans ses Stornoway et un peu de Belle & Sebastian. Et la bouffée d’air frais qui souffle sur eux est contraire à l’air du temps, mais diablement impérative pour respirer et vivre intensément.

About Anthony

:-)

Check Also

Best of… you ! #3

Vous êtes nombreux à vouloir découvrir, comme tout amateur de musique, de nouvelles pépites. Coups …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.