vendredi , 21 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Stömb

Stömb

The Grey

Label: Dooweet Records

METAL PROGRESSIF - Aux amateurs de gros sons et de rythmiques « Meshugiennes » ce disque est pour vous

Avant d’en dire davantage, je voudrais toutefois nuancer en signalant qu’il ne s’agit pas du tout d’un énième disque technique et froid car la tendance ces dernières années : faire du technique par pur plaisir de la performance semble être une norme voire une marque de fabrique pour bon nombre de groupes.

Ce disque, purement instrumental, bénéficie, d’un travail réussi tant au niveau visuel que sonore, d’ailleurs, s’est Andrew Guillotin qui s’est occupé du mixage et qui réalise un excellent travail.

Tandis qu’on admire l’artwork signé Strychneen studio notre œil ne peut pas s’empêcher de s’associer à des souvenirs auditifs tels que Jeff Loomis, Obscura, Conquering Dystopia, Antigama, Paradox, bref ! La liste serait longue !

L’alternance de morceaux ambiants « The new Coming » et plus métronomiques « Veins of Asphalt » constituent un bon mélange.

Technique malgré tout et dédié aux amateurs de groove sec et guitares hyper structurées, ce disque reste une rêverie qui n’aurait rien à renier aux cultissimes SUP, la discipline qui règne dans l’interprétation des morceaux et l’entrain pour laisser planer des ambiances menaçantes et cosmiques donne une cohésion et une fermeté dans le propos musical qui, sans être une copie de Meshuggah, donne à écouter un excellent disque. Certains déplorerons surement cette fermeté et ce côté très désincarné, pour ma part, j’adore ! Et en plus, made in France hein ! Foncez !


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page