lundi , 24 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Still Corners

Still Corners

Strange Pleasures

Label: Sub Pop / Irascible

DREAM-POP – Le groupe américano-anglais Still Corners mené par Greg Hughes et Tessa Muray sort un deuxième album, toujours chez Sub Pop. Ambiances légères et aériennes au programme.

On en attendait pas moins. Still Corners poursuit dans la lignée de CREATURES OF AN HOUR en délivrant 12 titres d’une douceur imparable. Autant on apprécie cette plénitude dans les arrangements et l’agréable sensation de tranquillité et d’apaisement qui règne dans cet opus, autant on souhaiterait vibrer d’avantage et se raccrocher à quelque chose de concret. Still Corners c’est un peu comme une bulle de savon qui flotte dans l’air. C’est beau, ça fait rêver, mais dès qu’on s’approche trop prêt, il ne reste plus rien.

J’aime beaucoup écouter des disques au boulot, en présence de mes collègues. Ils réagissent à ce que j’écoute, baissent le volume, me donnent leur avis sur tel ou tel album. L’avantage avec Still Corners, c’est qu’ils peuvent continuer à travailler, ça ne va pas les déranger. C’est même très agréable à écouter, soyons honnêtes. Par contre, ils ne vont pas s’y intéresser plus que ça. Et c’est là, qu’est le problème. C’est une super musique de fond, mais l’auditeur n’est pas captivé ou sublimé par quelque chose. C’est encore quand ils dérivent dans l’électro-pop (Berlin Lovers) qu’ils nous atteignent le plus.

Ce genre de disque est bien sympa, mais franchement on attend d’un album qu’il nous procure des émotions, qu’il nous repousse dans nos retranchements et ne nous laisse pas indifférent. Ce n’est donc pas Still Corners qui va nous faire vibrer et STRANGE PLEASURES se contentera de combler les silences dans les repas entre amis. C’est déjà pas mal.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page