Solidays

On démarre la soirée avec Metronomy. N'ayant pas spécialement accroché à ce groupe, j'allais à ce concert par pur curiosité, en espérant que le concert aurait un petit plus par rapport à l'album. Malgré un bon début avec "Love Letters", le reste du concert est un peu trop plat à mon goût. C'est une bonne musique d'ambiance pour une soirée entre amis avec du son en fond. Cela ne m'a pas donné envie de rester, on est parti se réfugier sous une tonnelle avec une bière, tout en écoutant le reste du concert sans la foule.

Woodkid aura été le plus gros concert du Dimanche avec des morceaux qui mettent en transe, parfait pendant le coucher du soleil. L'ambiance avec les effets lumineux me donnait des frissons. Surtout quand ça basses retentissent et que les spots s'allument en même temps. C'est impressionnant de voir autant de musiciens (violonistes, trompettistes..) sur la scène et avoir un arrangement aussi rythmé. C'est indescriptible, on ne s'attend juste pas à ce résultat là. Yoann n'a pas besoin de crier dans son micro pour que le public le suive. Sa voix grave est envoûtante.

C'est Skip The Use qui vient clôturer ce weekend de solidarité. Ce groupe a vraiment de l'énergie à revendre. Le chanteur se promène sur toute la scène et saute comme un kangourou, vient à la rencontre du public au 1er rang. Les festivaliers adorent et dansent en rythme, sous les instructions de Matt (le chanteur).

Le concert (et Solidays par la même occasion) se termine avec un hommage aux bénévoles ultra rock avec les bénévoles sur scène. Le message est passé, Solidays c'est une cause derrière et pas juste des concerts.

Check Also

Requin Chagrin, meilleur concert de Rock en Seine

Jeudi 25 août 2022, Domaine National de Saint Cloud – On avait une palanquée d’autres …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.