samedi , 15 décembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Snake Oil

Snake Oil

Snake Oil EP

Label: Autoproduction

HARD ROCK /GRUNGE – Snake Oil est une équipe rouannaise composée de 4 rockers confirmés. Ce EP du même nom tient bien la route, mais se termine trop tôt.

"Snake Oil" – expression anglaise pour décrire le charlatanisme, et accessoirement un terme éculé depuis longtemps dans le domaine de la musique. Exemple: "Trading Snake Oil for Wolftickets", album de Gary Jules, 2001. De plus, "Snake Oil" décrit simultanément le groupe, le mini-album de 5 titres, et une des chansons. Du coup, découvrir plus au sujet de ce quatuor de rockers rouannais n'est pas forcément chose aisée. Influencés par Alice in Chains, les Deftones, Soundgarden ou encore Queens of the Stone Age, les tendances de cet album sont très grunge. Les accords mineurs et les thèmes pessimistes abordés renforcent cette impression générale.

 

 

Dans le titre d'ouverture, "Revenge is Sweet", le chanteur se lamente sur fond de roulements de batterie, basse lourde et riffs ultra-rapides. "In My World", avec ses accords accrochants et un rythme beaucoup plus calme, est dans mon opinion la meilleure chanson du disque. Le style musical et le timbre du chanteur Nico, qui pourraient se comparer à Soundgarden, s'accordent parfaitement à ce titre. A la troisième plage, "Snake Oil" renoue avec le lourd, avec des échos distordus et une batterie omniprésente, et un solo guitare sympa à découvrir. "One Million Suns", avec son ambiance sombre et grungy, rappelle les moments plus mélodieux de System of A Down quand ils ne sont pas en train de déconner. "Snake Oil" clôt la cérémonie de manière honorable avec "All The Things You Know", titre dont le point fort est la guitare, qui assure lors des couplets autant que lors du solo.

Reptile sorti de la "Snake Cave" en été 2011, ce mini-album bien travaillé s'écoute facilement d'un trait et se termine beaucoup trop tôt, laissant l'auditeur sur sa faim. Un album complet du quatuor serait un plaisir à découvrir à l'occasion.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page