mercredi , 26 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Sharon Jones

Sharon Jones

Les Docks, Lausanne

Les Docks, Lausanne (CH), 14.10.2010


SOUL D’accord, le webzine ne s’appelle pas
« Lords of Soul », mais quand la musique est bonne il n’y pas de raison
d’en parler. Jeudi passé au Docks de Lausanne, Sharon Jones and the Dapkings sont
venus, se sont faits voir et nous ont vaincu.


Le concert commence par une surprise, Bosco le
bassiste leader du groupe est remplacé par une fille, qui assurera toutes ses
parties lors de toute la soirée. Le groupe commence par quelques chansons
chantées par le guitariste-présentateur : Binky Griptite. Après cette petite première
partie c’est l’heure d’accueillir la Queen Of Soul : Miss Sharon Jones! Toute
petite, la quinquagénaire réussit quand même d’attirer tout les regards sur
elle. Le charisme et la générosité, c’est ce que l’on remarque directement
quand on la voit. Les morceaux s’enchainent avec un énergie purement 60’s. Lors
de « Give It Back », la tigresse fera monter un spectateur sur scène
pour lui faire une déclaration d’amour et lui demander qu’est ce qu’il ferait
pour elle, faisant monter l’ambiance déjà fiévreuse de quelques degrés. Les
chansons du dernier album « I Learned The Hard Way » sont enchainée
avec une facilité déconcertante, un énergie décoiffant et une joie de vivre
communicative. Les musiciens sont au poil, et réagissent aux doigts et à l’oeil
de Binky qui devient le Leader en l’absence de Bosco. Après quelques retours sur ses anciens albums
avec entre autre le magnifique « This Land Is Your Land », Miss
Jones, la magnifique, offre un hommage à son héro « Solomon Burke »
malheureusement décédé ce weekend. En guise de cadeau pour son papa musical,
elle chantera et nous fera chanter « Everybody Needs Somebody », à ce
moment là personne de la salle n’a pu s’empêcher de danser. Et c’est ça qui
impressionne. Oui, la musique n’est pas des plus actuels, oui, Sharon n’a rien
inventé, mais quand cette musique est ce qui vous fait battre le coeur,
pourquoi chanter autres choses ? Sharon vit pour cette musique, elle lui est
vitale.

Y a pas à dire

Quel énergie! Proche de 55 ans, la petite
femme, à bien plus d’énergie que la plupart des rockstars de 30 ans. Elle danse
de gauche à droite de la scène, se secoue dans tout les sens, fait venir des
mecs sur scène pour danser avec, fait des bisous aux filles qu’elle a invité à
venir faire les choristes, Sharon donne tout avec simplicité et honnêteté. Elle
assure sur tout les registres autant dans des chansons puissantes comme
« Money » que sur des chansons plus douces comme « Mama Don’t
Like My Man » qu’elle interprétera seulement avec Binky et avec ses
choristes . Le groove des Dapkings atteint son summum avec « Better
Things » et « 100 days, 100 nights ». Sharon quitte la scène,
suivit par son groupe un peu plus tard. Le public on veut plus et le font savoir. Après
quelques minutes, Binky revient sur scène et rappèle ses collègues. « Keep
On Looking » commence pour se faire quelques 10 minutes plus tard et nous
achever pour de bon cette fois. Sharon quitte la scène sans oublier de dire
qu’elle viendra discuter et signer des vinyles après le concert, ce qu’elle
fera, deux minutes après avoir quitter la scène. En offrant des bisous à tout ceux
qui viendront lui parler. Y a pas à dire, elle donne tout, on ressent tout le
respect qu’elle a pour les gens qui l’écoute et on ressent également une
humilité qui devrait inspirer beaucoup de stars beaucoup moins talentueuses et
charismatiques. Sharon aura offert deux heures et quart de bonheur à tout les
gens présents et je mets ma main au feu que tout le public et reparti de
Lausanne avec un sourire jusqu’aux yeux. Merci Miss Jones!


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page