Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Scratch Massive

Scratch Massive

Nuit de Rêve

Label: Pschent Music - Wagram / Disques Office

ELECTRO-NEW-WAVE - Avec leur «Nuit de rêve», le duo parisien nous emmène onduler dans un film rétro futuriste. Son eighties, électro branchée et sensualité revendiquée, leur sixième album (mais troisième studio), sorti déjà en 2011, signe-t-il l’apogée du groupe ou sa fin ? 



Surfant sur la vague de l’electro des années quatre-vingt dont nous sommes abreuvés depuis -entre autres- le succès du film Drive et son excellente bande-originale, NUIT DE REVE pourrait sembler superflu. Au contraire. Le talent et la valeur de Scratch Massive n’est plus à prouver, puisque Maud Geffray et Sébastien Chenut font danser les bobos du monde entier depuis une dizaine d’année. Passant d’un beat hip-hop/dupsteb chaloupé ("Waiting For A Sign") à un gimmick très New Order ("Break Away"), Scratch Massive condense l’essence de la nuit dans son disque.

C’est justement ce qu’on pourra reprocher à ce disque. Ni avant-gardiste, ni radical, NUIT DE REVE s’écoute, s’apprécie et se danse. Il a l’avantage de pouvoir séduire les néophytes comme les plus connaisseurs, puisque chacun y retrouvera ce qui lui plait. Un son Paul Kalkbrenner sur "Paris", du Kavinski sur "Golden Dreams" et le fantôme de  New Order  hantant "Break Away" ou celui de Gainsbourg période "Love On The Beat" sur le morceau épon yme. Mais surtout, l’album en est véritablement un : les morceaux sont pensés comme des morceaux, et non comme une suite de mixtapes indigestes. On y retrouve des mélodies, des voix, des refrains, qui ne destinent ainsi pas uniquement l’album à une écoute en boîte, mais pourquoi pas chez soi, seul -ou non, puisqu’il s’appelle "Nuit de Rêve"-  

 

 

D’ailleurs, on pourrait imaginer qu’en se nommant NUIT DE REVE, le dernier Scratch Massive est fait de chansons légères et dansantes. Loin de là. On s’approche plutôt du cauchemar, tant les morceaux sont noirs, lourds et torturés, comme un film de David Lynch. Scratch Massive prend l’aspect le plus glacial de la Cold Wave, et dans un équilibrisme surprenant, parvient à ne jamais tomber dans le grotesque. La bande-son idéale de vos nuits les plus tourmentées.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page