lundi , 24 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Savoy Grand

Savoy Grand

Accident Book

Label: Glitterhouse


Vibraphone, percussions, double basse, trompette, piano avec néanmoins, quand même, guitare et batterie, voilà un groupe de Nottingham qui n’a pas choisi le plus conventionnel des line-up pour nous livrer un album de pop précieuse douce et rêveuse. Le premier mot qui vient à l’esprit à l’écoute des 9 titres du disque est “paresse”. Non pas dans la composition et l’écriture des titres, très travaillés par contre, mais plutôt dans les ambiances développées. Le chant du guitariste Graham Langley, traînant et fragile, sans jamais être ennuyeux, venant se poser sur de jolies petites mélodies tranquilles rappelant qui Eels, qui Labradford.

Mais au delà de l’homogénéité et de la perfection des titres, au delà de leur interprétation sans faille, c’est l’utilisation d’un instrument trop rare dans la musique actuelle qui force le respect: le silence.

 

Silence

 

Un peu à la manière d’un Madrugada acoustique, Savoy Grand en parsème ses chansons avec une perspicacité chirurgicale.

Evidemment les fans de Sepultura, Prodigy ou Aqua risquent bien de se montrer totalement réfractaires à cette musique, mais tant pis pour eux, leurs fin de soirées amoureuses ou leurs dimanches matins flemmards n’en auront que moins de goût.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page