samedi , 24 février 2024
Accompagner Oasis en tournée a apparemment marqué Ryan Adams, qui enfin, après de nombreuses années, abandonne discrètement la route country qu'il donnait l'impression de ne jamais vouloir quitter. On ne boude pas son plaisir à l'écoute de ce Cardinology...

Ryan Adams

Accompagner Oasis en tournée a apparemment marqué Ryan Adams, qui enfin, après de nombreuses années, abandonne discrètement la route country qu’il donnait l’impression de ne jamais vouloir quitter. On ne boude pas son plaisir à l’écoute de ce Cardinology auquel l’artiste a insufflé une bonne part de mélodies pop et rock. Bien meilleur que Follow The Lights, Jacksonville City Nights ou Cold Roses, grâce notamment à des morceaux comme “Fix It”, “Cobwebs” ou “Natural Ghosts”. Les compositions accrochent et séduisent par la finesse des arrangements qui oscillent toujours entre deux styles.

Cet album est à considérer comme son meilleur effort réalisé avec The Cardinals. On regrette malheureusement une fois de plus leur présence car nous le savons, l’ancien mannequin de chez GAP est meilleur seul maître à bord. Inutile toutefois de regarder dans le rétroviseur et de pavoiser sur ce qui était. Les mélodies sont là, la voix aussi et le côté country-redneck (qui était écoutable grâce à la justification songwriting) est parti. Cardinology réserve son lot de bonnes surprises et mérite le détour. Ryan Adams devraient s’en inspirer comme d’une sorte de remise à zéro. Et les auditeurs devraient faire abstractions des quelques disques passés. Dans cette optique-là, cet album devient appréciable à sa juste valeur: il est excellent.

About Author

Check Also

Saxon – Hell, Fire And Damnation

Si le samedi 29 juin 2024, Saxon se produira en tête d’affiche de la Mainstage 2 du Hellfest, alors il …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *