mercredi , 14 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Rusted Cans

Rusted Cans

Not so much

Label: Autoproduit

BLUES-ROCK - Tout commença dans la voiture d’un collègue de travail, où j’entends toujours de bons disques. Celui-ci me plut particulièrement par le son général du groupe. J’ignorais que j’en connaissais certains membres. J’ai très vite passé commande pour réécouter et vous parler de Rusted Cans et de leur premier disque autoproduit. Entre EP et album, c’est un plaisir à chaque note.

Je ne sais quelle image vous pouvez avoir des policiers, mais, une fois leur uniforme ôté, ils révèlent parfois une image bien différente. Certains d’entres eux se retrouvent régulièrement après leur service, branchent leurs guitares et se donnent dans un excellent blues rock. Juste pour la musique, juste pour le plaisir, avec la passion de la même musique à partager. Un jour, ils ont l’excellente idée d’enregistrer six compositions. Avec un son proche d’un Gary Moore ou d’un Stevie Ray Vaughan, les cinq musiciens mettent très rapidement en boite leur musique, sans quasiment aucune retouche (je le sais de l’ingénieur du son !). Et pour un résultat quasi-brut, on ne peut qu’admirer la mise en place parfaite.

Dès les premières notes, on plonge dans le meilleur du rock’n roll bluesy des années 70 avec "I Wanna Be" : bons riffs, ligne mélodique sympathique, solo de guitare super musical. "Are you Ready" est légèrement plus hard-rock tandis que "My Place in Line" rappelle le meilleur d’un Stevie Ray Vaughan (sans les impros, mais dans le style blues rock super entrainant). Jamais démonstratif, mais toujours dans le rythme, on suit le groupe dans six compositions assez classiques, mais toujours pertinentes. Oui, il n’y a rien de novateur, mais le plaisir musical qui s’en dégage balaye tout et satisfait nos oreilles.

Amateur de blues-rock, vous devez partager le plaisir de ces musiciens, avec un son terrible (dans tous les sens positifs !). Classique, mais très bon !


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page