mercredi , 19 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Russian Circles à l’Amalgame

Russian Circles à l’Amalgame


L'Amalgame, Yverdon-les-Bains (CH), mercredi 4 mai 2016

REVIEW – Les beaux jours sont de retour et une fois de plus on s’est fait plaisir à l’Amalgame puisqu’on a eu droit à Russian Circles, excusez du peu. Sur cette tournée, ils partagent la scène principalement avec This Will Destroy You mais pas pour cette étape dans la ville thermale d’Yverdon-Les-Bains. Non ce soir, c’est Oregon Trail, un groupe de hardcore de la région de Neuchâtel, qui ouvre. Cette soirée va être bruyante !

Il est presque 21h30 lorsque les quatre membres d’Oregon Trail entrent sur scène pour immédiatement nous faire headbanger sous les riffs tonitruants. Si les deux premiers titres sont assez classiques, la suite est beaucoup plus intéressante avec une approche plus post hardcore à la Cult of Luna. Le dernier morceau commence comme un poème avant que la musique et le bruit l’emportent. C’est puissant et plaisant ; le public venu en nombre ce soir semble apprécier l’énergie du groupe.

Après une pause assez longue et un line check, Russian Circles entre sur scène. Le trio de Chicago bien que n’ayant rien sorti depuis son magnifique Memorial en 2013 sait toujours rassembler son public et certaines personnes sont venues depuis le Valais, Genève ou encore de Suisse allemande. Si on connait le groupe pour ses morceaux aux envolées interminables sur CD, en live le son est bien plus brut et de nombreux morceaux sont raccourcis. Difficile de décrire un concert de Russian Circles car c’est une musique qui se vit. Ce soir, au niveau de la setlist, le groupe a choisi de nous faire handbanger plutôt que de nous faire nous envoler en nous proposant un choix des titres les plus durs du groupe – peut-être pour se mettre au diapason de leur première partie ? On aura reconnu des titres comme ‘’Youngblood’’, ‘’Harper Lewis’’, ‘’Geneva’’ – quoi de plus normal pour un concert en Suisse ! – ‘’Deficit’’ en intro du concert ou encore ‘’Mladek’’. Bref un ensemble des titres qui ont marqué les 10 ans d’existence du groupe. Ceux qui attendaient un concert planant ont dû être déçus. Encore une note positive, le son était top et comme à l’accoutumée dans cette salle – contrairement à la plupart des autres – il n’y avait pas besoin de mettre de protections d’ouïe !


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page