lundi , 24 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Rodrigo y Gabriela

Rodrigo y Gabriela

9 Dead Alive

Label: PIAS / Musikvertrieb

FLAMENCO-ROCK - Rodrigo y Gabriela présente 9 DEAD ALIVE, leur sixième album flirtant avec la perfection. Duo mexicain époustouflant aux doigts d’orfèvre !

Un flamenco au rythme accéléré, conjuguant rock, folk et métal se présente dès les premières notes et nous emmène dans des résonnances qu'on rêverait de faire sonner à jamais. Il y a de l’envoûtement dans l’air !

Rodrigo Sánchez (guitare solo) et Gabriela Quintero (guitare rythmique) se sont rencontrés adolescents dans le groupe de thrash métal, Tierra Acida, ne bénéficiant alors que d’un modeste succès local. La frustration de la portée musicale de la scène mexicaine et l'envie de voyager les poussent à partir vers l'Europe et notamment à Dublin, en Irlande, où ils s’établissent. Pour voyager léger, ils laissent leurs guitares électriques et les amplis au pays, et ne prennent que des guitares acoustiques.  Vite repérés par les labels, ils signent et s’ensuit une grande tournée en Irlande et au Royaume-Uni. Cela leur permet de se produire aux côtés de Buena Vista Social Club, Courtney Pine et Damien Rice.

En 2006, Rodrigo y Gabriela sortent un disque éponyme, qui voit la côte du duo décoller en flèche. Produit par John Leckie, (Muse, Radiohead) l'album se classe numéro un des charts irlandais notamment grâce aux reprises acoustiques d'Orion (Metallica) et de Stairway To Heaven (Led Zeppelin). Internationalement connus, le groupe ne cesse de se produire un peu partout dans le monde; ils ont d'ailleurs enregistré deux live (à Manchester et Dublin (2004) et au Japon (2008)).

Sur 9 DEAD ALIVE, Rodrigo y Gabriela nous envoûte en 15 secondes avec le morceau d’ouverture, « Soundmaker », qui éclate en un tour mélodique au riff furieux qui parvient à être maniaque et habile à la fois. Telle est la dynamique d’accueil du duo. Ils possèdent une maîtrise technique impressionnante et ne craignent pas de la démontrer négligemment. Toute cette compétence ne rigidifie pas la forme mais s’accorde avec souplesse, résonnant au plaisir de la musique. 

L’appellation flamenco est réductrice pour le groupe, qui l’utilise comme un matériau de base y mariant de nombreux autres styles avec aisance. Rodrigo y Gabriela n'ont d’ailleurs jamais hésité à communiquer ouvertement leurs influences, incluant Led Zeppelin et Metallica. A l’écoute de l’album, on ressent une impression de direct avec peu de retouches productives. Comme une séance intime jouée dans notre salon. La structure des chansons se profile avec la mélodie inventive et précise de Rodrigo en tête, tandis que s’intègre le travail rythmique de Gabriela, frappant le corps de la guitare, faisant des torsions de cordes en nylon et grattant avec une férocité alarmante. Leurs guitares sont en communication constante, ce qui rend facile à l’oreille de trouver des surprises et des blagues enfouis dans le jeu de chacun. Des véritables perles sont présentes avec « Fram », « Torito » et « Soundmaker ». 

Les fans des premiers albums de Rodrigo y Gabriela seront comblés avec 9 DEAD ALIVE. Le duo a continué son voyage vers la création d'un son unique qui chevauchent sur les mondes disparates du flamenco, tango, rock, métal, et d'innombrables autres genres. Et depuis les virtuoses sont retournés vivre au Mexique. Et honte à vous si après cela, vous ne les connaissez point !

 


Un commentaire

  1. Ils sont très bons sur disque, mais c'est sur scène qu'ils sont franchement époustouflants! Ce qu'ils font sur le clip mis en ligne ici en face de vous, avec une virtuosité insolente….

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page