Vous êtes ici : Accueil » Interviews » The Peacocks

The Peacocks

Dormir jusqu'à n’importe quelle heure

I Used To Fuck People Like You In Prison Records


Non, The Peacocks ne viennent pas du Swinging’ sixties de Londres. Pour y voir plus clair, interview au Rocking Chair de Vevey avec Hasu, chanteur et guitariste d’un groupe de rockabilly Bâlois très prometteur…

Lords of Rock: C’est la deuxième fois que vous venez jouer à Vevey; que ressentez vous par rapport à ça?

Hasu: Ça fait seulement 6 mois qu’on a joué ici la dernière fois. Normalement c’est une fois par an, même par deux ans dans les petites villes et les petits
clubs comme ça. Je n’ai pas vraiment compris mais je m’en fous parce que j’aime bien jouer. Demain on joue à Genève et c’est sur la route. Mais je
n’aime pas quand tout se fini très vite. Quand les horaires sont respectées à la minute près. Ce n’est pas très intéressant.

Quel message cherchez-vous à faire passer par votre musique?
Ouh c’est difficile à répondre. J’aimerais juste que les gens comprennent qu’on s’en fou que ce soit connu, que ce soit hype ou quoi.

Comment le groupe s’est-il formé?
Il y a longtemps! Il y a 18 ans. J’ai commencé à faire de la musique avec des potes. On a pris ce nom parce qu’on devait prendre un nom et on ne
faisait pas beaucoup de répète au début.

Quels ont été les groupes qui vous ont influencés?
Guana Batz et Screeching Weasel

A-t-il été difficile pour vous de percer dans ce milieu?
C’est un chemin naturel pour nous. Ça c’est passé comme ça et ce n’était pas difficile du tout.
C’est plus difficile si tu veux vraiment quelque chose et que tu fais tout pour être connu. Nous, on n’a pas vraiment eu de plan.

Vous faites déjà de grosses tournées Européennes mais êtes vous déjà sorti de l’Europe?
Oui on est allé quatre fois aux Etats-Unis, cinq-six fois au Canada et deux fois au Japon.

Y-a-t’il un inconvénient dans la vie que vous menez?
On n’a pas beaucoup d’argent, je n’ai pas fini l’Université, Je n’ai pas de carrière professionnelle et si j’arrête la musique je ne sais pas
quoi faire.

Un avantage?
On peut faire ce que l’on veut, je peux dormir jusqu’à n’importe quelle heure, je peux sortir tous les soirs, je ne dois pas vraiment travailler.

Où vous voyez vous dans 30 ans?
Peut être qu’on jouera plus dans des bars Je ne sais pas dans 30 ans j’ai 68 ans… je serais peut être manager?!

Citez moi quelques groupes que nous devrions tous absolument connaître.
Peter Pan Speedrock, Mousters, Screeching Weasel, Admiral James T, Long Tall Texan


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page