lundi , 24 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Parkway Drive

Parkway Drive

Atlas

Label: Epitaph

METALCORE - Retour sur un album sorti l'année dernière, mais qui vaut la peine d'être cité dans nos pages. ATLAS est le 4ème album du combo australien et qui d'autre que "Manu" pour en parler avec ses mots bien à lui...

Je ne vais pas vous cacher qu’en voyant la pochette je me suis dis : « encore un groupe de black avec une pochette de merde ». Et puis est venu le temps de l’écoute et là je me suis dis que j’étais un sacré con de juger le disque à la hâte. Franchement Parkway Drive déboulent comme une tartine de roquefort dans le chocolat avec ce troisième album! Le son est ÉNO-RME ! Et si les australiens assènent sans difficulté un metalcore carré et propre, ils se permettent d’y ajouter une patte perso en faisant évoluer le style avec des influences trash et hardcore. Pour commencer les tempi saccadés et blastés placent la barre très haute et ensuite, les soli de grattes atteignent largement le niveau d’un Killswitch Engage sous testo (ce qu’était Howard Jones…)

Mention spéciale pour la voix maitrisée à placer plutôt du côté du hardcore, à noté également les chœurs sur "Wild Eyes". Le groupe évolue au fil de l’écoute avec des passages acoustiques – limites slows – il suffit d’écouter "Atlas" ou encore "Dark Days". Franchement je préfère cent fois écouter ça qu’un Bullet For My Valentine d’une part car les sons utilisés sont beaucoup plus riches et d’autre part, car le son chaud et la basse noyée dans l’ensemble de la prod donne un côté hardcore à la C.O.C voire Converge.

Bref, un disque dont le riffs vont vous mettre la rage ! Et moi quand j’ai la rage, j’écrase des chiens avec mon pick-up et viole des vieilles dames. À bon entendeur…


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page